Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416592
236 
ISTOIRE 
quite sous diverses formes, moine sous celle de 
marionnette. 
Maecus ichez les anciens est populaire par son 
masque comme Polichinelle en France, Punch en 
Angleterre; ct je voyais dernierement, dans le 
musee archeologique de Moulins, un Maecus mo- 
bile, servant evidemment dejouet aux enfants. 
Les savants, a l'inspection diun masque si re- 
pandu,se sont demande si le bouffon n'arrivait pas 
(lflsrzitil, dtlilgypte ou de Greee. Quelques-uns ont 
disserte sur la courbe israelite de son nez; voulant 
en faire un Juif. Il est certain, laissant de cote ces 
origines difficiles a preciser, que les anciens avaient 
prf-te une certaine attention a cette comique figure. 
Diomede (de OTTIÜOHC), Apulee (Apologie), appel- 
lent ce personnage tlflaccus, nom de la langue osque 
qui parait signifier bouffon, etourdi, stupide, selon 
l'explication de Juste Lipse, dans ses Questions dpi- 
stolaires.  
Antony Rich, qui donne une reduetion de la sla- 
ttiette dans son Dictionnaire cilnntiqztitäs, au mot 
llloriones, y voit un de ces esclaves contrefaits, stu- 
pides et difformes, que les riches achetaient 51 titre 
de fous pour divertir leur interieur 21 Home. 
Selon Rich, ce serait (P1111 de ces moriones que 
lllartial a dit: 
 Acuto capite, auribus longis, 
Qufe sic moventur, ut solent aselloruln.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.