Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416256
202 
HISTOIRE 
la substitution clu dieu solaire, jeune et triomphant 
 7 
au dieu d'un autre Lige, sääcrouluut sous Ie poids (le la 
vieillesse. n 
Je donne tout enticres les conjectures de M. Le- 
normaut, non pour les combattre malicieusement, 
mais pour essayer de rendre au dessin du vase sa 
signification. 
Les artistes nient gucre souci que de la forme. Ils 
sont rares les peintres et les sculpteurs qui veulent 
frapper l'esprit du public par un symbole cache. Pour 
la majorite des artistes, le mysterc git dans la re- 
presentation de l'homme ou de l'animal, de l'arbre 
ou de la fleur; ce sont les ecrivains, dont liimaginzi- 
tionsans cesse travaille,qtii se sontavises de la sup- 
poser infinie dans Pexecution des oeuvres plastiques. 
On a des exemples de ces exces dtimagination dans 
les lettres de Fenthousiaste Diderot qui, par ses pro- 
jets de grandes machines, dut plus d'une fois trou- 
bler la cervelle des sculpteurs ses contemporains. 
L'artiste qui, la palette ou liebauchoir en main, 
se dirait avant de se mettre au travail : a De chaque 
coup de mon pinceau surgira la revelation de Fetat 
des esprits de mes contemporains, a courrait risque 
de rester la tete enfouie dans ses fnains, ne sachant 
par quel bout entamer le symbole. 
Il en etait evidemulent des statuaires de l'anti- 
quite comme des modernes : celui-ci taillait sa sta- 
tue, celui-la son bas-relief, cet autre modelait des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.