Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416141
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQU E. 
Lilliputiens armes contre Gulliver, et il est interes- 
sant de comparer ces deux versions, leurs analo- 
gies, leurs variantes, et comment Phumoriste anglais 
s'est servi du theme du sophiste grec, Philostrate 
Lemnien, traduit par Blaise de Vigenere : 
 a Hercules s'estant endormy en Lihye aprcs auoir 
vaincu Anteus, est assailly par les Pygmees, alle- 
guans de vouloir venger cettui cy, dont quelques- 
uns des plus nobles et anciennes maisons sont les 
propres freres germains. Non toutefois si rudes 
combattans comme il estoit, ny a luy esgaux a la 
lucte, neanmoins tous enfans de la Terre, et au de- 
meurant braves hommes de leur personne. Or, a 
mesure qu'ils s'en iettent dehors, le sablen bouil- 
lonne et fremille en la face d'icelle, car les Pygmees 
y habitent aussi bien comme les fourmis, et y 
serrent leurs prouisions et victuailles sans aller 
escornifler les tables dlautruy : ains viuent de leur 
propre et de ce qui prouient du labeur de leurs 
mains : parce qu'ils sement et moissonnent, ont des 
chariots atteles a la pygmeienne. On dit aussi qu'ils 
saydent des coignees pour abattre le bled, estimant 
des epis que ce soit quelque liaulte futaie. Mais 
quelle outre-cuidance a ceux cy (ie vous prie) de se 
Vouloir attacher a Hercules, lequel ilS mfillmfli 51 
mort en dormant comme ils disent : et quand bien 
il seroit esveille, si ne le redoubteroient-ils pas 
pour cela. Luy cependant prend son repos sur le
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.