Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416116
188 
HISTOIRE 
lecture, reve a un singe, batit une theorie, court 
 sa laibliotheque, feuillette un dictionnaire a l'ar- 
ticle SINGE, redige son texte, le bourre de notes, 
appelle a son aide Varus, Philostrate, les deux 
Pline, Ilomere, Aristote, Slrabon, Photius, Hero- 
dote, Juvexial, Ctesias, fouille les volumineux me- 
moires de l'Acade1nie des inscriptions, et, fier de 
sa decouverte de singes, s'endort la conscience en 
paix. 
Un autre, a propos des peintures de Pygmees, y 
retrouve l'origine des Chinois. Buonarotti (Agipeizdix 
a Derrijisfer) est Pauteur de cette interpretation : 
a Quelques plantes de ce petit tableau paraissent 
appartenir au sol de lillgypte, a dit-il. Mais Buona- 
rolti ne trouvant pas que les constructions et les 
chapeaux de ces petits personnages aient de rap- 
ports avec l'architecture et les coiffures de l'antique 
Egypte, en conclut que ces details appartiennent 
au style Chinois. Donc, suivant lui, les Chinois ont 
etc Egyptiens. 
illon but, en reproduisant ces singuliers com- 
mentaires, n'est pas de railler des archeologues de 
profession, mais de signaler combien liexces dans 
les recherches peut conduire a la bizarrerie. 
Plus curieux querudit, j'ai trop diavantages sur 
le savant qui, se piquant de savoir, doit prouver sa 
science et ne rester jamais a court dtexplieations. 
Un archeologue qui ne donnerait pas immediate-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.