Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416068
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
183 
vent des cpigrammes anciennes et les habilla au 
gout de son temps, comparant le läche Caius aux 
Pygmees, disait : 
a Recrule-t-on une armee pour combattre des es- 
carbots, des cousins ou des mouches, la cavalerie 
des pu ces ou des grenouilles? Tremble, Caius, crains 
qulon ne tlenrole comme ctant un soldat digne de tels 
ennemis; mais si on lewre une armee dlelile, de gens 
de coeur, reste tranquille, sois sans inquietude. Les 
Romains ne font pas la guerre aux grues et nlarment 
pas les Pygmees. n 
Et, le poete Julien, dans une autre epigramme 
sur un peureux :  
a Par prudence, demeure a la ville, de peur que 
tu ne sois attaque a coups de bec par quelque grue 
avide du sang (les Pygmees. n 
J'ai deja signale de certaines analogies entre le 
comique ancien et le comique moderne : ce sont 
(les nez dlun developpement considerable ou des 
tailles dlune extreme petitesse, deux details dont se 
sont ernpares de tout temps les esprits facetieux. 
Ce qtüetaient reellernentles Pygmees, on le verra 
Plus loin; il est certain que ce peuple naissait 
de taille chetive, et que- cette exiguite servit de 
lheme de raillerie aux anciens, les petits hommes 
Sfossissant dlhabitude leur importance a raison de 
leur courte taille. 
Il suffit de lire quelques epigrammes d'un poütg
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.