Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1416035
480 
HISTOIRE 
mythologiques, et ces derniers sont sans trait 
d'union avec la peinture des croyances populaires 
relatives aux Pygmees. 
Ici je hasarderai une hypothese, sans forcer les 
erudits a la partager. Une maison etait occupee par 
une famille composee d'hommes, de femmes et 
d'enfants. La femme voulut peut-etre avoir sous ses 
yeux le galant tableau de la Vente llcsAtTtpttTS; un 
membre de la famille se plaisait sans doute a con- 
templer les actions des heros de la mythologie, et 
il est permis de croire qu'on amusait les enfants 
par les contes, peints sur la muraille, de Pygmees 
allant en guerre contre les grues. 
N'y a-t-il pas quelque chose de grotesque dans ces 
nains casques, le bouclier au bras, en grande tenue 
de guerre, tantot vaincus, tantot vainqueurs, teu- 
jours pleins de solennite et de rage contre des ani- 
maux peu dangereux? 
Selon Vossius, dont le texte manque de elarte et 
a cleroute les commentateurs, les Pygmees etaient 
peints a sur des surfaces courbes qui les grossis- 
saienti. n ll faut entendre vraisemblablement par 
la que ces images peintes, mises en rapport avec 
des surfaces courbes de metal ou de verre, parais- 
saient plus grotesques encore : c'est ainsi que les 
4 Aristote dit qu'ils sont. a comme les figures peintes sur les 
murs d'auberges qui sont petites, mais qui apparaissent larges et 
profondes; ainsi sont les Pygmäes. h
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.