Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415993
176 
HISTOIRE 
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
Il n'est guere de musee d'ltalie qui n'offre de 
pareilles images. Au musee du Capitole a Rome, on. 
voit des fresques representant de petits vieillards 
chauves, ramant sur le Nil, et, a cote des barques, 
des hippopotames et des crocodiles se jouant au 
milieu des lotus. Sur les toits des maisons qui hor- 
dent le fleuve sont perchees des cigognes et des 
grues contemplatives.  
Dans le temple de Bacchus ä Pornpei, se trou- 
vaient de petits tableaux de Pygmees, intercales 
dans les ornements des murailles. Peintures cu- 
rieuses par les details d'architecture; ainsi on re- 
marque souvent des tours crenelees dans le paysage 
qui sert de fond. 
Les Pygmees ne sasseyaient pas sans danger sur 
le dos des crocodiles, et l'une des peintures du 
temple de Bacchus prouve que les nains n'avaient 
aucun caractere sacre. Un crocodile, cache dans 
les roseaux, se precipite toutii coup sur un des 
monstres chauves et n'en fait qu'une bouchee, mal- 
gre les cris de deux Pygmees qui, sur le bord du 
fleuve, levent leurs bras vers le ciel en poussant des 
lamentations. 
Il est bon düätudier une maison de simple parti- 
culier ü Pompäi, et d'y Chercher les raisons de la 
ne sont pas ericore assez nbmbreux pour en tirer des däduc- 
lions symboliques que la plus mince trouvaille de demain peut dä- 
truite. 
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.