Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415839
160 
HISTOIRE 
rapportent qulHerculc traversa la mer sur une 
coupe. D'ailleurs le Soleil et Serapis, quelle qu'ait 
ete l'intention de l'auteur du vase, reunissent 
l'exemple "le plus rare et le plus sacre d'une heu- 
reuse navigation. Cette opinion, qui parait em- 
brouillee aux modernes, est cependant eclaircie 
par l'inscription gravee sur la lampe : AABEME- 
TONHAIOEEPAHIN (Sois-moi favorableaSoleil Sdrapis) . 
C'est pourquoi ce navire, orne des signes du Soleil 
et de Serapis, est offert a ces dieux memes reunis 
en un seul. n 
Apres avoir cherche l'origine de ces dieux, M. Le- 
normant passe a la troisieme sculpture, qui se rat- 
tache a l'art grotesque, et il a pris le soin de faire 
dessiner avec quelques developpements la figure 
singuliere dont les attributs sont parlants, comme 
les signatures des ouvriers au moyen fige. 
Ce potier tient un vase dans les mains et va le faire 
cuir'e dans le four en face de lui; pour qu'il n'y ait 
aucun doute a ce sujet, l'artiste a modele aux pieds 
du potier ses instruments de travail, entre lesquels 
se remarque Pebauchoir. 
La coiffure de l'ouvrier a ete expliquee ainsi par 
M. Lenorrnant: a On croirait voir sur sa tete une 
corne de belier, si on ne reconnaissait la la maniere 
de tresser les cheveux en corne qui se retrouve sou- 
vent dans les statues des dieux egyptiens. 
a La lorme plastique et grotesque, ajoute Perudit
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.