Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415810
158 
HISTOIRE 
quite, comme le prouvent suffisamment les madre- 
pores qulun long sejour sous les eaux y fixa. Elle 
vient, dit-on, de Pouzzoles, ou le culte de Serapis 
otait en grand honneur. Le simulacre de ce dieu 
fait partie des ciselures de la lampe. n  
Tout d'abord on est frappe par un melange sin- 
gulier d'art sacre et dlart profane. Les deux pre- 
miers compartiments sont reserves aux divinites 
peintes dans leur noblesse, le troisieme a un potier 
ridicule se livrant a l'exercice de son art. Les dieux 
en haut, en bas un ouvrier contrefait. Assemblage 
de noble et de trivial, de grand et de grotesque. 
L'0lympe antique admettait dans ses rangs un 
Vulcain boiteux, semblant montrer par la que l'art 
manuel, la grossierete des traits et les deformations 
corporelles qui resultent des durs travaux de la 
forge Nempechaient pas, dans une societe demo- 
cratique, l'ouvrier rPaspirer au rang des dieux. Vuli 
eain etait ridicule, et Venus le traitait en Georges 
Dandin : mais le parvenu n'en faisait pas moins 
partie du pantheon sacre. 
Le potier de la lampe de Pouzzoles nbffre-t-il pas 
quelque ressemblance avec Vulcain? 
M. Lenormant ayant cherche quel etait Pusage de 
cette lampe, le sens des inscriptions gravees dessus 
et dessous, et quels personnages ces dieux repre; 
sentent, il est utile de citer son opinion z 
a Nous avons la un voeu, soit pour obtenir une
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.