Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415785
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
155 
Plusles nations se civiliseront, plus elles tireront 
le voile sur l'appareil genital dont Aristophane 
lui-meme feint de rougir. Au debut des SOCiÜtQS 
Pidee n'est pas la meme qui nous fait baisser les 
yeux. Lllnde, FEgypte, la Chine, le Japon, le moyen 
fige font des signes de la generation des motifs de 
fantaisies, de caprices, (Yetrangetes, de Satires. 
Qui recueillerait dans un meme livre les monu- 
ments egyptiens anciens et certains bas-reliefs des 
cathedrales du moyen äge, montrerait combien de 
tout temps" lailuxure a excite la risee. 
Bien plus que la femme, l'homme est represente 
par ce detail chetif et miserable que les artistes 
ont developpe considcrablement pour faire com- 
prendre que la est tout Phomme: actions heroi- 
ques, bassesses, vertus et vices. 
Voila pourquoi le symbole fut figure par les peu- 
ples enfants avec tant de varietes; d'on l'origine 
du dieu Priapei Et on peut dire qu'une nation mo- 
derne est retive a la civilisation et singulierement 
arrieree, qui rit de ces attributs et les montre 
aux enfants, jeunes filles et garcons, a Alger ou il 
Constantinople, sans craindre de leur faire monter 
la rougeur an visage;
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.