Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415640
DE LA CARICATURE ANTIQUE. 141 
vais lui immoler une belle chevrc slil defere a ma 
priere. Si j'obtiens ce que je demande, je veux lui 
offrir un triple sacrifice. Oui, je sacritierai une 
genisse, un bouc aux longs poils, et un agneau 
que je garde au bercail. Daigne le dieu irfetrc 
propice! n ' 
Ainsi parle Theocrite, plein dlindulgencc pour le 
dieu qulil rend presque poelique. , 
Satyrus et Archias ont peint egalement un Priape 
modeste, secourable, protecteur des ports et se con- 
tentant des plus simples hommages ; 
a Moi, humble et petit Priape, j'habite une 
jetee que la mer baigne de ses Flots, et jamais les 
mouettes n'ont eu peur de moi; avec une {me 
pointue et sans pieds, je suis tel que, sur une 
plage solitaire, pouvaient me sculpter de pauvres 
pecheurs. n 
Quand ils avaient fait un bon coup de iilet, les 
pecheurs reconnaissants consacraient a Priape une " 
table de hetre, un banc rustique de romarin et 
une coupe de verre, afin que le dieu put tranquil- 
lement se desalterer en face des eaux bleues du 
golfe. (Yetaient de modestes hommages, miais Ifriape 
les recevait avec joie de la main de ces pieux et 
braves gens. Et pourtant tous näätaient pas si re- 
connaissants. 
Une epigramme votive de MCClLIS Quintus nous 
zipprend la coquinerie d'un pecheur : l
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.