Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415635
140 
HISTOIRE 
le rivage, voila le plus souvent la compagnie du 
dieu, car la petite voile blanche qui se dessine sur 
le bleu de llhorizon, ramencra seulement au matin 
le pecheur fatigue, qui naguere le temps de sacri- 
fier a son patron. 
Priape est le meilleur exemple de la differenlc 
fagon de juger les hommes. Qu'un poüle satirique 
apergoive sa barbe au-dessus de la haie d'un verger, 
aussitot il accable le dieu de mille sarcasmes; 
au contraire, quand le doux Theocrite a chante 
Priape, s'il remarque sa bizarre nudite, c'est pour 
l'entourer de si tendres verdures, que toute trace 
grimaeante disparait de la figure du a bon n Priape. 
a Vers la place ou tu vois des ehevres, detourne- 
toi, Chevrier, et tu trouveras une statue en tiguiei- 
recemment taille, ayant encore son ecorce, a trois 
jambes et; sans oreilles, mais avec un phallus capa- 
ble d'aeeomplir les oeuvres dülphrodite. AlGfllOl.ll' 
setend une enceinte circulaire, et une onde limpide, 
qui sans cesse tombe en cascade des rochers, coule 
dans le feuillage verdoyant des lauriers, des myrtes 
et des cypres embaumes; Une vigne l'entoure d'une 
guirlande ou sont suspendues des grappes mures. 
Les merles printaniers y sifflent en variant leur ra- 
mage, et les rossignols leur repondent par des ca- 
(lences melodieuses. La, va t'asseoir, chevrjer, et au 
bon Priape (lemanfle qu'il me delivre des liens 
amoureux ou me retient Daphnis, et dis-lui que je
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.