Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415621
HISTOIRE 
DE 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
159 
fon, qui tout de suite mettait les dames en belle 
humeur.   
Priape est mal connu, les erudits ayant craint 
(Petudier les choquants attributs d'un dieu, qui, 
loin de les dissimuler, s'en enorgueillit, appelle 
llattcntien sur eux et les chante en vers licen- 
suite 
mettait 
les 
dames 
CH 
belle 
cieux. Aussi la langue frangaise nia-t-clle pu re- 
cueillir lcs propos sales de Priape qulen les recou- 
vrant du masque latin, et encore quelquefois il a 
fallu attacher le masque grec par-dessus le premier, 
tant le deguisement ctait leger.  
J'entreprends de detacher un cordon de ce masque 
pour les curieux de notre epoque qui ne sont pas 
inities, comme nos peres, aux gaillardises grecques 
et latines; mais jkipporterai dans cette tache deli- 
cate toute la prudence nccessaire. 
Priape fut d'abord bien traite par les poütes pasto- 
raux de Panliquite; il semble presqu'aussi inno- 
rent- que Pan. Une epigramme votive de Crinagoras 
Passimile au dieu Pan, les offrandes sont partagees 
entre les deux; ct si plus tard la personnalite du 
dieu tourna au grotesque, on ne saurait cn accuser 
les poätes naturalistes qui, pleins de sympathie 
pour cette pauvre statue de bois dont souvent la 
tete disparaissait au milieu des roseaux, chantaient 
lllumilite du patron des pcclleurs, se contentant 
de modestes hommages. 
Une greve aride, des mouettes quivolent en rasant
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.