Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415566
DE 
LA 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
135 
a J'ai une seule observation il faire sur cette des- 
cription, nfecril NI . Andre Pottier, directeur du musee 
dämtiquites de Rouen : c'est que la tete est bien posi- 
tivement celle d'un rat, et non d'un ours, comme lia 
pense le deseripteur, ni d'un Iievre ou d'un chien, 
comme quelques autres personnes l'ont egalement 
repete. Ce serait contredire toutes les notions dihis- 
toire naturelle sur les traits caracterisliques de 
la physionomie des animaux que d'en juger au- 
trement. n 
Une grande exactitude est necessaire dans le des_ 
sin de ces monuments satiriques qui pretent tant 
aux commentaires. Un artiste distingue, M. Morin, 
directeur de llecole municipale de dessin de Roucn, 
a bien voulu dessiner a mon intention le bronze sous 
plusieurs faces, pour en faire saisir le caractcrc 
precis. 
En effet, il s'agit d" un rat. 
Sans doute le sculpteur, en melangeant au corps 
cliun homme important la "Figure d'un si enrage ron- 
geur, voulut faire quelque allusion aux exactions 
d'un haut fonctionnaire public qui grignotait sur 
tout, sur les vivres, sur llargent; mais quel etait ce 
personnage? 
a Animal, sombre mystere! n siecrie quelque parl 
M. Michelet. 
Ce petit bronze me PFÄEOCCÜPO autant que si je vou- 
lais connaitre la pensqe de l'animal vivant. 
a
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.