Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415525
DE 
L A 
CARICATURE 
ANTIQUE. 
12s 
Les pores des sciences naturelles, ayant constate 
ces rapports du physique et du moral, en conelurent 
que les hommes qui offraient quelques partieularites 
llHÜiIlYGS communes avec celles des quadrupecles, 
des oiseaux et des poissons, devaient, jusqula un 
certain point, etre doues du earaetere de ces ani- 
maux. Ils y revinrent souvent et a differentes re- 
prises : 
a Quoiqu'il nly ait nulle ressemblance proprement 
dite entre l'homme et les animaux, dit Aristote, il 
peut arriver neanmoins que certains traits du vi- 
sage humain nous rappellent llidee de quelque 
animal. n 
Ainsi s'exprime le philosophe dont les idees fu- 
rent suivies de pros par les physiognomonistes qui 
vinrent plus tard glaner dans ce riche heritage scien- 
tifique, temoin Adamantitls, paraphraseur des doc- 
trines dhlristote ; 
a  Outre cela, les hommes ont des ressem- 
blances avec les bestes, non pas tout a fait, mais en 
quelque fagon : principalement avec leur naturel, 
les uns plus, les autres moins. En ce sens-la juge du 
naturel de llhomme par eeluy de la beste a laquelle 
il ressemble. Que slil ressemble a plusieurs, juge de 
luy par toutes celles a qui il ressemble : car il est 
s. croire que tenant de leur terme, il tient de 10111) 
natureä n  
La 
Plzysiononzvie, 
ou (les indices que la nature a mises au corps
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.