Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1415204
DE LA CARICATURE ANTIQUE. 91 
bien close, elle le rejouisse par son chant agreable; n 
ailleurs le meme poele parle de a l'hymne du soir n 
de la sauterelle. 
Pour la recompenser de a ces delicieuses modu- 
lations qui dissipent de l'amour, n Meleagre promet 
a la cigale a un present matinal, une ciboule fleurie 
el des gouttelettes de la rosee des champs. n 
Le meme,voyant une cigale posee sur une feuille, 
l'entend a imiter, avec ses pattes dentelees sur sa 
peau luisante, les accords de la lyre. n 
Phaennus, Tymnes, Nicias, Pamphile et bien d'au- 
tres poäles de la decadence, ont consacre des vers ä 
la louage du chant de la cigale et de la sauterelle. 
Plularque, au livre des Propos de table, parle ega- 
lement des sauterelles musiciennes. 
Les pierres gravees ci-dessus ne sont donc que 
la representation ingenieuse de ces motifs pecti- 
ques, un peu trop faciles et qui sentent le cliche,- 
lnais il n'y a la aucune intention de parodie. 
Grace a PAnthoIOgie, on explique par a peu pres, 
comme pour la figure suivante, ces fantaisies dont 
quelques-unes semblent inspirees par les poätes. 
La lyre sur laquelle grimpe un rat voulant ronger 
les cordes est celebre par une epigramme de Tullius 
Gflminus, dont un lielleniste me donne la traduction 
littorale : 
a Un rat gourmand de toute espüce de repas, ne 
craignant pas la souriciüre et enlevant mäme ä la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.