Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414065
A Y 
Vll 
mediocrzznzent, mais il ne fout pas hasarder un mot sur 
le siccle de Pericles. Ce qui rend les erud-its un peu par- 
tiauzc, les empeclte parfois de voir juste ; car si la critique 
moderne va jusqua s'inquieter des ordonnances (l'un 
Fagon, il est bien certain que l'e'tude des menus faits de 
Pericleäs n'a pas ete poitssee attssi loin. 
On t'ont voir clair aztjoztrfbltiti, ne pas etre trompe sur 
les miseres des rois. Parce que le siäcle de Louis XIV 
reste grand sans Louis XI V, quel chagrin doit causer aux 
efrziditis Fefclaircissement d'une antiquite etudiee si pro- 
fondement? 
L'an passe fut vendue la collection du vicomte de Janze, 
citrieitlsrz sitrtoztt par l'assemblage d'objets de petit art, la 
plupart en terres cuites, qui semblaient des bibelots ro- 
nuiins gagnes au billard chinois d'un jardin Mabille par 
une courtisane romaine. 
Petites souris, enfants couches sur un cochon, avec 
boule mobile d linterieur, tetes grotesques (semblables a 
nos sculptures en marrons), grenouilles, tortues, pattes 
de crabe, lapins avec des yeux en päte de verre, etc., 
semblaient de ces ntenus objets que les femmes entassent 
sitr les etageres. Cela ne fut pas achcte par les musees. 
Cela (manque-ra aux musees, car l'art intime de tous les 
jours, l'art apptiqite aufc besoins, l'art dit industriel 
en apprend quelquefois a l'historien plus. qu'un monu- 
ment hieratique. 
Ces frivoles objets de la decadence romaine, nous les 
connaissons ä peine; connaissonssnous l'art grec plus 
yrrofondemeztt ? 
u Ces 77l0llllllllfllfS appartiennent-ils a l'art grec? Sont-
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.