Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de la caricature antique
Person:
Champfleury
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1413602
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1414054
V1 
AVERTISSEMENT. 
cmicrature. 
un Briotie. 
Däcret qui 
prouve 
que la 
caricawrz: existait 
a Les yeux (les Gi'ec.s, ce peuple si pass'ionne' pour le 
beau, repugna-iient au spectacle du laid; et si un (lesnslfn 
grotesque, une earicatufrz: avait de quoi leur agreer un 
instant, ils 1z'aimf1irf1zt])oi1zt d y arnfter lifuizs regards. n 
L'auteur est sur ce point (le l'avis de Flumorable 
membre de l'Univer.site qui, une fois de plus, constate 
que la caricature existait en Grece.  
a On ainzait mieux, dit M. Aisszflrzfmeau, iliffanzer la lui- 
deur en paroles que (l'en pzerpetuif-r F-intagfz. n M. E11. 
Fournier dit avec non moins de justrfsase: a La carifffl- 
ture dans Fantiquite filait individuelle; elle nüzxilstait pas 
ä letat d'institution, comme on peut dire qu'elle existe 
dans les temps: modernes. n 
Sans doute la ifuricatzire n'avait pas la force que lui 
ont pretee les modernes. 
Personne ne pourrait avancer que la Cttrltflllltfü faisait 
ecole et qu'elle possedizit lu virtualite considerable dont 
Lutlier et la reforme l'ont armee. Le poete satirique, je 
l'avais dit, l'emporte sur le peintivf dans Fantiqu-itef; on 
n'y rencontre pas un Daumier poursuivant le gouverne- 
ment constitutionnel de son crayon et luttant sa chute. 
Il faut toutefois faire 1'enzai'q1ie1' Finquietude des eru- 
dits pour tout ce qui regarde lantiquitd. 11s craignent la 
raillerie, gemissent du scepticisme et regardent un vau- 
deville qui touche a l'0l'ympe comme une profanation. 
Les dieux de l'0lyn1pe sont la veritable i'eligion de lüffiru- 
dit; sourire de la Grece, nzeme du bout des levures, fait 
l'l'0nceI' leurs s'ourcil.s. Le siimlc de Louis XIV les touche
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.