Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Deutsches Kunstleben in Rom im Zeitalter der Klassik
Person:
Harnack, Otto
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1377511
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1379958
Anmerkungen. 
199 
politiques seront remis sur Pancien pied et quand je serai assurer 
de pouvoire vivre tranqujle ä. Naples, je me Hatte de retourner et 
 avec 111011 frere dans notre aneien place et de voire heureux 
notre bon Roy auquel nous serons devoue tout ntore vie. voilä en 
abregä notre histoire du depart de Naples, si 1111 jour jämmi le bon- 
heur de Xpasser quelques soirees avec v011s, vous aures bien des de 
taille. Nous eomptons de passer Phiver tranquilement ici, apräs 11o11s 
verr011s de ce que nous devons faire. 
Je vous prie de faire  eivilites et respests a My Lady 
ainsi que de 111011 üere, et quand Poccassion ses preseut-e de nous 
mettre a11 pieds de Leurs Majeste, et de nous rappeller 1111 memoire 
de nos mnis. Nous 11011s consolons fort souvent a. nous re1nettre et 
11211191 des tems heureux que 110113 avons passe a Naples, dont 11011s 
restera toujour Pagreable Souvenir. Nons avons ene parfaitement. bien 
regu ici les Pisans 11011s ont fait bien des politesse, 011 nous a. si 
bien regu dans les premier Maisons, sans aucune recommadation. 
j'ai v11 Llonsieur Hamilton a. Florence il-y-a peu de jours, il est- 
retournä ä Venise, 011 il a. quelque affaire a arrange, il retournera. 
pour passer Thiver ici. Mr. Gordon et plusieurs autres angdais sont 
ve1111 nous voire, q11i nous ont donne de Vos nouvelles, sans cela je 
11'a111'ai riens su, nous savons ete si come nous (lenleurerions e11 
(Ianada sans aucune novelles. j'ai lthonneur (Pät-re avec 1111 haut 
estime et Respeet. 
Votre tres humble et tres obeissant serviteur 
Philippe Hackert.  
a Pise le 20 Septemhre 1799 
P. S. je ne sai si le valet de Chamhre de Mr le Comte 
Pouschkin Bouse vous a donnä ls mes nouvelles. (Jet un animal qui 
parle tant et il ne sait pa-s de ce qui dit; il est venu sur le mäme 
bathnent, il vous auras assurä que nous allioxxs en France, il me 
demanda 1m jour si cela etoit vrai, je 111i assura certainement, si 
j'au1'ai dit 1a luoindre vairitä il auras dit. au frangais par betise, qui 
etoit en quarantaine avec nous. aussi par ces Bavardage il fut arettä, 
et si je nkmurai pas assurä Pagent de Prusse, que les Sujet du 
Prince 41'A11ha.1t Dessau etoit sous 1a. protections Prussiens et que ce 
seroit son devoire de le faire sortir du prison il auroitv peut etre 
ä-toit. fusillier, je suis bien aise, que Pagent a si laien reuissi, et que 
notre temoignagwz lui a servi pour etre sauvä.  
a S E Monsieur le Chevalier II-alnilton 
a Palenne. 
ö) Friederike. 1311111, Römisches Leben. Bd. I, 1833. S. 21. 
6) Missirini, Canova. S. 127.  
7) Die 111'sp1'ü11glich von dem kgl. neapolitanischen Oberhof- 
meister Caetani bestellte Gruppe beündet sich jetzt im Palazzo 
Torlonia in Rom.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.