Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Essai sur le symbolisme architectural des églises
Person:
Saint-Jean, Godard
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1228666
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1229167
52 
SUR 
LE 
SYMBOLISME 
ARCHITECTURAL 
Le coq a ötü poursuivi par M. le chevalier Jo. Bard 
cumme un symbole tout gaulois. Suivant ce räfav-nnlstc , il 
s'est envolö Lrop haut ; il faut le faire descendre du faite 
des (Eglises au sommet des croix rogatoires , et lui substituer 
la girouette-ötendard  
Les droits du cnq sout faciles in däfeudrc; il peul so 
prävaloir d'une fort auciennc prescriptiou. Däs le XII". siisule T 
il ätait au POSlC qu'on voudmitlui ravir au ÄIX". L0 coq 
du clocher est populairc eu Wunce (2) , et c'est trop (Fultra- 
montanisme de le baunir, parce qu'il n'est pas italien. LeA 
coq sort de 1a ligne des volatiles vulgaires , eu ägard i: sou- 
röle dans le repeutir de sainl Pierre. La liturgie romaine esl. 
encore un titre pour lui. 
Qu'0u lisc ce-rtaines hymnes de Follice diviu, pur cxemple 
(i) Nonveau programnxe d'un liturgisle, 4356, un l'on parait con- 
fondre (lnliquc et hiärzzliquc, comme si la consücration dc Pöglise ne 
valait pas celle du temps; nü l'on apprend que les cloches vinrenl 
d'Orient en Occident! elc... M. Bard. allägue la vdndrable umiquitä. 
Avec celn les Jansenistes conduisaient ä näanl le culte extärieur. 
(2) M. Bard n'ign0re pas qu'un sein mäme de sa chC-re Blngundu- 
Lyonnaise lc coq a ätä en honneur. [In eväque de Chalons-sxzr-Saüne 
üt lraduire par lle P. (Iloyscnull , et modilier pour l'usage de ce diocäse, 
le Pastoral de saint Charles Borromäe. On y lil : il doit y avoir au- 
dessus dc chaque clocher, une croix de fer avec un cnq de. xnämc lnälal. 
(IV. parL, tit. 3 , eh. 22. ) 
Je n'ai pas eu encore Pavantage de visiler Pltalie et jügnore si les 
calnpalniles de ce pays n'0nl jamais un coq 21 leur sonnnet ; ce que je 
sais mieux, c'est quc les propres Acles de PEgIise de Milan (De turvi 
campanili) porlenl: Fastigium non triangulum, sed circulatum et 
pyramidale : in cujus summo , u! myslcrii ruliu pusmlat ,Gal1i elligies 
firmissimd aflixu cruceun ereclaln suslinere poleril. 
Pan-s. b. Inst. fahr. ecclus. lih. 1.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.