Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Essai sur le symbolisme architectural des églises
Person:
Saint-Jean, Godard
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1228666
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1229134
DES 
EGLISES. 
som les escriplures qui regoivcnl la clartö du Soleil . 
Fexposition du SL-Esprit , qui se parle et s'escrit par [es 
bouches et plumes des docteurs cath0liqnes et repoussenl; 
vents, neiges, greles, les heresies et fausses doclrines quo- 
le pere de mensonge et de division f0r1ne.... Les barreaux 
de fer et clavettes de long et de large qui soutiexlnment. 
les vitres, sont les conciles generaux. (BCLIIDÖIÜQLIOS, ortho- 
doxes qui ont soutenu et approuve les escriptures saincles 
et canoniques, et leurs catholiques cxpesitions des peres de 
Peglise. Les deux colonncs etroites de picrre qui soutiennenl 
et vitres et barreaux sont les deux preecptes de charile ehre- 
tienne, aimer Dieu et le [Jr0cI1ain,.qui embrasscmt toute 
Yescripture. Les fenetres des eglises sont longues et en ovale 
par le haut; la longueur lnontre In profouditö et ubscurite 
de Fescripture , et comme les vilres sont hautes oü on y-peul 
avaindre que de la vue , aussi nux escriptures dbrdinaire le 
commun y comprend seulement le sens litteral; la rondeuv 
montre que Peglise ue se contredit point et s'unist de Loutes 
parts ä une foi catholique. Le ccrcle de pierre, ou rose, et. 
aux meres-eglises , les trois roscs de vitres, eelle du bas de 
la nef et des deux croisees de Pöglise, figurent la divinite du 
Fils de Dieu qui nous 0st annonce aux eseriptures, et que 
les trois personnes en une essence de Ia 'l'res-Sainte-Trinite, 
c'est le sommet de uotre foi catholique. En quelques vitres, 
au haut , y n trois rondelles qui s'entretiennent en une ovale 
de la vitre et montrent un seul Dieu en trois personnes se 
connaitre aux escriplures  w 
Le chemin du ciel n'est pas le meme pour ums et il y a 
plusieurs genrcs de vie (lzxns Vöglise , parcu que les vocalions 
sont difförenles.  x 
Paris , MDGXI. 
4, n. 2A. 
Q1) Les raisons de Pollice. 
löm-Bationale. lib. J, c. 
amimae lib. 4 , 
-(icmma
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.