Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1218927
6o 
H1ST0lRE 
DE 
 
blämer ce que tu as fait en pleine liberte, je ne puis m7en1s 
pächer de jeter un regard inquiet vers l7avenir et de me des 
mander Si cette abondance de commodites ne tendra pas ä 
corrompre ceux auxquels nous laisserons des demeures 
aussi belles, nous qui, dans notre jeunesse, avons vecu abris 
tes ä peine sous des toits d7ecorce, et qui, habitues ä la ja. 
tigue, ä. la lutte contre les intemperies, nous sommes trous 
ves assez forts et resolus pour nous rendre maitres de cette 
väste contree et de la miserable race qui l7occupait. pp Un 
murmure approbateur parti d7un c6te de l7assemblee accueils 
1it ce discours; Vämadeva continua : cc Mais il est un peril 
plus grand, car il s7agit de la protection que les puissances 
directrices de la nature accordent ä l7Arya. Au sein de cette 
ab0ndance de biens, de cette vie qui tencl ä slamollir, 
n7ayant plus sans cesse ä 1utter, ce qu7il faut surtout redous 
ter, c7est l70ubli des l1ommages que nous rendons ä ces 
puissances divines. Je veux cr0ire que nul d7entre nous ne 
ncEglige les sacrifices qui nous les rendent favorables, mais 
qui nous assure que nos enfants, eleväs dans le biensätre, 
seront toujours aussi scrupuleux et se leveront avant le jour 
pour offrir le sacrif1ce ä Agni, que nos Alles iront t0ujours 
cueillir le .5öma lorsque la lune brille dans le ciel et0ileP D Il 
y eut alors c0mme un fremissement dans l7assemblee, et 
mille propos s7ecl1angerent ä demisvoix pendant un temps 
assez long pour que Vämadevä ne pc1t reprendre son diss 
cours. c: Il faut donc aviser, ditsil eniin lorsque le silence 
fut retabli; nous ne pouvons supp0rter la pensee que le 
plus precieux heritage laisse par nos aYeux solt dilapide, que 
la saintetä de notre culte transmis par les dieux meines aux 
pE:res de la race soit corrompue.  NonI nonI repeterent 
de t0us c6tes les assistants.  Eh bien, instituons des gars 
diens de ce culte sacrcE, choisissons pour cet objet les plus 
djgnes et les plus respectes parmi nous. Cela fait, nous 
n7avons plus rien ä craindre, car ces gardiens, investis par
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.