Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1222394
HIsT01RE 
DE 
IJHAB1TATI0N. 
as  
IUI 
gerations, aimees des Chamites, mais ä la structure de bois 
il substitue la structure de pierre et il emploie les formes 
qui conviennent ä cette derniere, bien qu7on rec0nnaisse la 
trace de la premiere. C7est ce phenomene que nous pres 
sente, ä sa plus l1aute expression, l7art grec. Le Grec, qui 
connait parfairement la chaux et qui l7emploie pour faire 
des enduits, ne met pas le mortier en 0euvre avec la pierre 
de tai1le, cellesci est posee jointive, Ä l7instar des construcs 
ti0ns pheniciennes; mais, a ces constructions faites suivant 
le procede phenicien, il donne des formes qui rappe11enk Ia 
structure de bois. Il en räsulte un art qui est merveilleux 
dans ses produits, mais dans la composition duquel on ne 
reconnait pas m0ins les origines d7oÜ il est sorti. 
is Allons en Egypte; lä, Si les produits sont divers, et se 
perdent dans un passe obscur, on peut cependant les des 
mäler et en deduire les elcZments qui ont du les ci0mposer. 
0n trouve ä la fois : la structure semitique, une influence 
äryenne, un Element chamite rressprononce. 
cc Passonssn0us ä RomeP la srructurepresente des origines 
non moins diverses, mais qui restent pour ainsi dire juxtas 
p0scEes sans se melanger etroitement. Le R0main fait des 
voc1tes que n,admettaient pas les Grecs et que construisaient 
les IZItrusques; il emploie le mortier dans ses construcrions, 
mais avec la brique, le blocage, le moellon, jamais avec la 
pierre de taille. Il emploie cellesci, comme l7emploient les 
Grecs, clestsasdire ä joints vifs, et cela jusqu7ä la An de 
l7empire. 
ei Il y a dans le Romain un apport phenicien, c7estsäsdire 
etrusque, c7estsäsdire semite, melange de chamite, un apport 
äryen incontestable; car lui aussi, construit en bois a son 
heure, aime les foräts et les venere. 
sc Peutsätre n1Sme y astsil dans son atkaire quelques atos 
mes de sang jaune, car il aime la structure agglutincEe, il 
emploie les m0rtiers ä profusion.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.