Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1222307
356 
HIsTOIRE 
DE 
1IHAB1T,xT1oN. 
H 
chinoises, mongoles, et au total cela ressemble plus ä un 
Akt de d5cz1dence qu7ä un art primitifP 
EpERc0s. Tes appräciations sont exactes, mais il serait 
bien long de suivre la fIliere de ces arts de l70rient. 
LE C.ixp1TA1NE. Epergos repond toujours ainsi et semble 
red0uter de nous eclairer; cependant je suis temoin qu7il en 
sait long sur toutes ces questions appartenant aux vieilles 
civilisations et me souviens,. qu7avant de partir pour un de 
mes derniers voyages en Cochinchine, il m7a donne des ins 
dications dlune tel1e precision sur de vieux monu1nents, que 
jlai pu exactement les trouver aux points indiques; seules 
ment ils etaient en ruine, ce qu7ign0rait sans doute notre 
ami, puisqu7il m7avait decrit des salles, des plafonds, dont 
on ne retrouvait plus que les debris. L7etrange, c7est que 
dans le pays on m7assura que ces edikIces etaient ruines des 
puis plus de deux siecles. 
EpERoos. II n7y a rien que de tressnaturel en tout ceci : 
on retablit par la pensee une chose dont on ne voit que les 
fragments, et plus tard cette impression resultant du travail 
du cerveau demeure, tandis que le s0uvenir de la realite 
s7efface. 
L7A1icHITEcTE. Je ne me tiens pas pour satisfait, FJpers 
g0s. Tu as vu les monuments du Cambodge, du royaume 
de Siam, ces monuments immenses perdus auj0urd7l1ui an 
milieu des f0räts, ces monuments qui accusent un etat flos 
rissant, trE:sspeuple, desert en partie aujourd7l1ui. 
        
v0Yage en ces paysP 
EpE1iG0s. Le m0i, comme dir un ancien, est insuppors 
table, et je n7ai pas l7envie de j0uer ici le r6le de ces c0rress 
po1:dants env0yes au loin par un journal et qui n7entretiens 
nent les lecteurs que de ce qui leur est advenu, des dangers 
qu7ils 0nt couru et des repas qu7ils 0nt faits. Je djs que ta 
quest1on, mon ami, m7entrafnerait ä faire une conference
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.