Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1222269
    
m.,f,jJ 
trigants ou des fous, tendant a la desorganisati0n de la s0s 
ciete. Cela a passe; alors le bouddhisme est devenu ta foi, il 
fallait convertir la terre au bouddhisme. 
a Revenu parmi les cl1retiens, le fanatisme s7est empare de 
toi, et a la maxime du Christ : ei Aimezsvous1es uns autres is , 
tu as substitue celle : cc Aimesmoi ou je te tue. v 
sc Aujourd7l1ui tu en veux ä ceux de la religion, aux l1ugues 
nots comme tu les appelles; il ne te suffit pas d7avoir cons 
tribue jadis a faire brc1ler de pauvres diables d7hcEretiques 
par centaines. Er tu viens me dire que les peuples veulent 
revenir sur leurs pas; mais toismeme, puisque tu pretends 
que les tenebres s7epaississent a mesure qu7on marche en 
avant, pourquoi ne reviensstu pas au culte d7Isis et d70sis 
risP  Le jour de la justice est proche, repondit Doxi, et il 
est inutile de repondre ä des questions oiseuses; je n7ai pas 
le pouvoir d7empecl1er llesprit du mal, l7esprit d7orgueil, 
d7envahir peu ä peu le m0nde, mais mon devoir est d7arreter 
ce mal dans la mesure de mes forces. Je dois combattre 
avec les armes dont on se sert et non avec celles qui sont 
rouillees et hors de Service. D7ailleurs, on nIarrive a la Ves 
rite que par un long chemin; mais, quand on Fa jointe 
enHn, clest a ses c6tes qulil kaut marcher, non devant elle:, 
car c,est alors qu7on s7egare dans les tänebres.  La metas 
phore ne prouve pas grand7cl1ose. Le plus clair de tout 
ceci., c7est que tu te mets toujours du c6te du plus fort,dans 
l7espoir de retarder la rnarche naturelle des choses de ce 
monde, afin de conserver la place que tu as su te faire; puis, 
quand arrive le moment ou malgre tes elforts le progres 
s7est accompli, la transformation s7est faite, aux prix de 
mille maux et de luttes cruelles, tu abandonnes un beau 
matin ces principes que tu declarais immuables, la derniere 
expression de la veritcE, pour prendre rang parmi les defens 
seurs d7un nouvel ordre de cl1oses, que tu consideres de 
nouveau comme immuable. cela est peutsätre habiles, estsce
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.