Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221984
328 
IslIsT0lRE 
DE 
L7HAB1TA11oN. 
11 
Hugues, eher frere, reviens a toi, je t7aivenge; tu vis, nlests 
ce pasP Que dirait notre mere Si je revenais seulP Gerard., 
doux ami., clest m0i, ton frere, regardesmoi. v 
Le blesse rouvrit les yeux. sc AhI ta blessure est legere, 
n7estsce pasP pp Doxi, qui etait un peu cl1irurgien, pansa 
Gerard du mieux qu7il pur, on le l1issa sur sa monture et, 
en le faisant soutenir par son ecuyer, tristement la troupe se 
remit en marche. 
cc Voilä., disait l7abbe, une mc5chante aventure et qui ne 
nous pr0met rien de bon. Er cet autre chevalier qui a laisse 
occire son compagnon sans faire 1nine de le sec0urir L Voilä 
une mecl1ante aventurel v 
Hugues, inquiet pour son frere, qui päle et sanglant se 
soutenait ä peine sur son roussin, la rage au coeur dlavoir 
ete ainsi attaque traitreusernent sur les terres du due, tandis 
qu7il portait de lui un saufsconduit, avait hätte d7arriver. 
Mais la troupe n7etait pas montee pour marcher vite et les 
chemins de montagne etaient mauvais. Un secret pressentis 
ment lui disait cependant qu7il fallait se heiter. sc Oui, mon 
f1ls, disait l7abbe, il nous faut arriver promptement chez le 
due. Ah I c7est une mechante aventure I I: Er le chemin pas 
raissaitinterminable. L7abbe, sur les instances de Hugues, 
se decida ä ne point s7arrSter ä Plombieres, ainsi qu7il en 
avait en l7intention, mais ä se diriger par la traverse sur le 
chäteau de Bellcfontaine ou le duc tenait alors sa c0ur. 
Ce ne fut qu7assez tard que la troupe aperc;ut le donj0n de 
cette rcEsidence. Aussit6t on envoya en avant un des ecuyers 
les mieux montes pour annoncerl7arrivee de l7abbä de Cluny 
et des deux jeunes vassaux. 
Pöniblement, pendant une heute, gens et bestes gravirent 
la voie qui mene ä la porte du chäteau. Les hommes de 
garde etaient prevenus et on laissa la troupe entiere dansla 
la baille. L7abbe avec quelques m0ines, les deux jeunes 
chevaliers, leurs ecuyers, Epergos et Doxi, p6ncEtrerent seuls
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.