Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221946
324 
HIsT0lRE 
DE 
mission pries du due Thibaut. Allons voir le voisin Michel 
le Boen. D L7h6telier conduisit les deux compagnons chez 
Michel qui erexit dans sa boutique. 
Elle est jolie la m:1ison de Michel le drapier Ltigure 96J 
et se comp0se, au reZsdescl1aussee, dlune grande boutique 
A, d7un parloir B et d7une cuisine C, avec laverie et latrines 
en D. Un escalier a rampes droites, donnant en face d7une 
porte ouverte directement sur la rue, monte au premier 
cEtage comprenant la salle E et deux chambres. Ausdessus 
du petiti bätiment D, sleleve un escalier qui monte ä lletage 
sous comble, habite par les apprentis et servant de galetas. 
En G, une c0ur eclaire la partie postxErieure du logis. 
La faeade de la maison sur la rue est bätie de bonnes 
pierres de taille, c0mme toutes les habitati0ns des bourgeois 
de Cluny, avec balcon en bois couvert par le comble, ä l7es 
tage superieur. 
Michel s7empressa d7appe1er sa femme lorsqulil sur l7obs 
jet de la Visite de l7hötelier, aHn qu70n app0rtät le vin 
dans le parloir et, sur le desir manifeste par Eperg0s, il kit 
Eises deux compagnons l7honneur de son logis. La piece 
importante, la salle ou se reunissait la iamille, etait pourvue 
d7une vaste cheminäe, et tendue de serge; le plElf011d c0ms 
poscZ de solives apparentes, peint et fort gai d7aspect. Tour 
cela cEtait propre, car la maitresse du lieu, bonne mcEnagere, 
slentendait ä tenir une maison. Des bancs servant de bahuts, 
de grandes armoires de chene ferrees et une grande table aus 
tout de laquelle etaient ranges des escabeaux, garnissaient la 
salle et reluisaient aux rayons du so1eil qui Hltraient ä trag 
vers les rondelles epaisses de verre fermant les croisees. 
Michel le Boen mit son cl1aperon parsdessus sa cotte, et 
tous quatre se dirigerent vers llabbaye. 
Deux jours apres, la chevaucl1ee se mettait en marche. 
Epergos et Doxi couverts chacun dlune broigne solide, ars 
mes de coutelas, coikYäs de cervelieres de fer, m0ntes sur de
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.