Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221923
322 
HI8T0lRE 
L7HAB1TAT1oN. 
 
Oe clcElicieux palais, Moafa leurs ayant fait d0nner deux chams 
bres dcsEpendantes des bät1ments extärieurs. 
Leut höre semblait prendre de plus en plus d7int6käk H 
leurs entretiens. 
Il leur expliqua comment ces demeures etaient elevcHes 
par des 0uvriers siciliens, sur les indications d7architectcs 
instruits en Egypte; que la pierre erexit ab0ndante dans le 
pays, et que ces 0uvriers ayant l7habitude de l,employer, 
ces demeures ötaient construite5 avec cette matiE:re ä. l7extcEs 
rjeur, tandis qu7on reservait le mode de bätir des Orientaux, 
c7estsäsdire le bl0cage et les enduits, pour ces interieurs res 
vetus de peintures, de mosaIques et de marbre. 
L7architecte du palais, qu7Epergos eut l7occasion de voir., 
lui demontra que ses procedes de traces derivaient tous de for: 
1nules geometriques tresisimples, et que ces voc1tes, sic0ms 
pliquees en apparence, des reduits de la grande salle, etaient 
tracees ä l7aide de metl1odes faciles ä saisir et ä appliquer. 
Epergos se souvint que dans Pantique Egypte, il avait vu 
ainsi des arcl1itectes tracer leurs plans et les moindres des 
tails de l7arcl1itecture ä 17aide de formules geometriques et 
.se demanda Si ces traditions n7avaient pas ete conservees 
dans les ecoles d7Alexandrie pour Stre employees. bien qu7E1 
un art trE:ssdiiTerent, par les architectes musulmans qui, des 
puis 0mar, avaient du s7instruire au Caire et sur le bas Nil. 
Il constata ega1ement certains rapports de plans entre cette des 
meure et les palais de l,Asie et de la Persc de 1,ep0que an. 
tique, et tout cela lui d0nna fort It reHechir.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.