Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221759
H1sT0lRE 
DE 
IJHABtTAT10N. 
309 
ments; s7ils naissent parmi eux, ils s7y abandonnent avec la 
mäme passion qu7ils mettent a poursuivre le mal. Le r0i, au 
milieu de tant de perversite, laisse percer souvent les cEclairs 
d7une äme grande et faite pour gouverner. Dieu m7est les 
moin que je prefererais mille fois la retraite au r6le que je 
remplis ä la cour; mais Si, du milieu de cet amas de c0ri 
rupti0n, je puis parfois extraire une perle fine, je sui5 rcEs 
compens6 de ma patience, que beaucoup considerent commc 
une c0ndescendance coupable.... Ceux qui ont v0ulu, pleins 
de zele pour la cause de Dieu et de la justice, se faire les 
censeurs an1ers des moeurs de nos maitres n7ont en que la 
vaine sati8faction de decharger leur coeur de ce qui l7oppress 
sait; pr0scrits honteusement, perseEcutes, 1nis a mort 1nSme, 
ils ont ete des martyrs peutsetre, mais n7o:1t pas briscZ une 
chaine ou sou1age une misere; j7ai cru qu7il etait plus utile 
dlagir autrement. Je ferme donc les yeux sur le mal et sais 
sis toute occasion de faire un peu de bien.  Tu n7en j0uis 
pas moins, objecta D0xi, des biens et des avantages que 
procure la conkiance du prince et le rang que tu occupes aus 
pries de luiP  Tu parles con1me un neophyte, reprit Elis 
gius, et tu n7as jamais vecu a la cour, et, qui plus est, ä la 
cour d7un roi franc. Sache donc que nul Etat n7est plus 
rude; pour celui qui poursuit le blen, les splendeurs, les 
p1aisirs de la cour sont volles de tristesse, les mets les plus 
clelicats sont amers, le sommeil est entremSle de reves penis 
bles, et les marques de faveur meines du prince, nous enves 
l0ppent d7äpines. Certes celui qui ne poursuit que des pros 
jets ambitieux, qui cherche ä supplanter des rivaux, qui 
triomphe de leur humiliation, qui voit ses biens s7accroitre 
par la volonte du maitre, a peutsStre des jours dlivresse rrop 
souvent suivis de cruelles däceptions; mais pour celui qui 
veut conserver la pureteE et l7independance de son Time, qui 
cmploie cette faveur du prince, non pour augmenter ses ris 
chesses an detriment du bien de ses rivaux, mais pour obtes
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.