Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1218509
24 
HlsT0lRE 
DE 
1.7Hxu3ITAT10N. 
. 
barrage an moyen de troncs d7arbres couchcsEs, entremäles 
de caill0ux relies avec de la terre. Ainsi les eaux pluviales 
couIaientselles a droite et ä gaucl1e et ne pouvaient plus 
envahir la toiture. 0n s7installait dans cette nouvelle des 
meure, plus spacieuse, plus solide et mieux close que n7etait 
la precädente. On travaillait aux nattes qui devaient former 
les cloisons. Le pere preparait les poteries destinees ä 
remplacer celles qui eraient brisees. II se servait pour cela de 
l7argile recueillie dans le voisinage et qu7il fac;onnait avec 
ses mains sur une plaque de schiste posee sur un pivot de 
pierre. Il faisait pirouetter cette assiette aHn de donner aux 
vases la forme circulaire. FJpergos le regardait faire tout en 
considcZrant avec attention quelques fragments des poteries 
brisäes par la chute de la n1ais0n. ei Comment don,nesstu 
la durete ncEcessaire ä ces vases pour qu7ils puissent cons 
tenir l,eauP  En les faisant scEcher au s0leil et en les ens 
 tourant de feu lorsqu7ils sont bien secs. 
 Mais alors, reprit Epergos, tu pourrais faire des murs 
avec cette terre, et leur donner une grande idurete en les 
entourant d7un feu ardentP  Ces masses de terre ne pours 
raient secher sufkisamment, elles conserveraient de l7l1umis 
dirs dans leur cHpaisseur et e1les 6clateraient ä la chaleur, car 
Si nos vases sont trop epais et s7ils ne sechent pas entieress 
ment avant qu9on ne les fasse cuire, ils cEclatent.  0hl 
alors, on pourrait cuire des morce;1ux de terre assez petits 
pour bien secher, et, de leur rcZunion, composer des murs 
plus faciles ä elever que n7ont ers les n6tres faits de lourdes 
et grosses pierres. so L7Arya avait, en i5coutant son höre, 
suspendu son travail; il reAecl1it quelques instants, puis, 
prenant de la terre molle, il la battit sur une pierre de fas 
;:on ä l7amincir, il la coupa en carrö avec un morceau de 
bois trancl1ant et il dir : 
E TU PeUSES b1eU7 EpCkg0sI 110Us eSsaverons de cuire ceci 
avec les vases. p
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.