Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221604
296 
HlsT0lRE 
DE 
1.7HAZ1TAT10N. 
1 
habitations, les elements de structure 0bserves par lui et 
perfectionnes m6me sous ses yeux sur le haut Indus, bien 
des siecles auparavant. Mais l7habitude prise par les popus 
lations de construire des embarcations avait apporte dans 
l7execution de ces maisons de bois des am6liorations notas 
bles. Les cl1arpentes 6taient soigneusement et solidement 
assemblcEes; quelquessunes mSme etaient dec0rees de scu1ps 
tures rappelant grossierement celles qui ornaient les edifices 
de l7Orient nordsindien. Il en etait de meme, chez ce peuple, 
des etoffes tissees; leur coloration, leurs dessins avaient des 
ressemblances jncontestables avec les dessins et la c0l0ras 
tion des eto1Efes fabriquees sur les rampes de l7Himalaya. 
Les croyances religieuses des Scandinaves ne rappellent 
pas moins les premieres croyances des Aryas. Comme ces 
derniers, ils pensent que les hommeS les plus braves et qui 
se sont distingues par leurs grandes actions sur la terre s7es 
levent, au delä de la tombe, au rang des dieux; c7est pours 
quoi ils ne redoutent pas la mort, mais la cherchent mäme 
dans quelque action d7eclat. 
Les sacrif1ces humains sont en l1onneur chez eux pour Hei 
chir les dieux, aussi bien que les sacriHces d7animaux mäles. 
On suspend les corps des victimes dans le bois Sacke voisin 
du temple d7Upsal, non loin de la ville de Birka,et les arbres 
composant ce bois sont considcEres Comme divins. 
Ils reconnaissent l7autorite de chefs militaires ou rois et 
ont, parmi eux, des familles nobles qui descendent des 
ncEros. 
Ces rois n7exercent pas une autorite despotique, mais 
sont obljges de Feunir et de consulter les plus illustres parmi 
les nobles avant de rien entreprendre. 
Les hommes de la scandinavie joignent ä ces qualites de 
bravoure, ä une intrepjditcsE que rien ne saurait faire Hechir, 
l7amour du gain et une astuce peu c0mmune. T0us trou. 
vent les moyens propres ä eluder les serments les plus so.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.