Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221397
HlSTOIRE 
DE 
L7HABITAT10N. 
279 
stoutefois la confondre avec celle des Aryas, non plus qulavec 
celle de llantique Egypte. 
Cette vaste contrcEe, admirablement favorisee de la nature, 
enveloppe un immense g0lfe du c6te de l7ocean Atlantique, 
et est traverscEe du nord au sudsest par une haute chaine de 
montagnes, d7oc1 descendent de nombreux cours d7eau qu7as 
limentent del grands lacs. 
L7cElevation de ces m0ntagnes et des plateaux qui leur sers 
vent de base, procure ainsi divers climats. Car, Si les plaines 
sont exträmement chaudes,. les parties csElevees sont tempes 
rees, tandis que les Sommers des monts sont c0uverts de 
neiges. Lleau ne manquant nulle part, les terres basses sont 
d7une fertilite prodigieuse. seule, la presqu7ile qui, du c6te 
du Sud, fermele golfe, est dessech6e pendant la saison cl1aude, 
car ses montagnes sont peu elevees; mais des pluies torrens 
tielles arrosent ces contrees pendant trois mois de l7annee, et 
les habitants ont su etablir de vastes citernes qui conservent 
les eaux., ou ont creuse de larges souterrains qui vont cl1ers 
eher dans les profondeurs du Sol, des cours dleau naturels, 
derobes aux regards pendant la saison seche. 
Les populations sont gouvernees par des r0is et des präs 
tres, verses dans la science astronomique et les connaissans 
ces sacrees. Le bas peuple vit dans une däpendance absolue 
et est soumis aux travaux les plus penibles; car le pays ne 
possede ni chevaux ni bestes de somme, et les hommes de la 
classe inferieure sont employcEs aux transports aussi bien qu7ä 
tous les 0uvrages manuels. Ils sont doux et soumis, tandis 
que les chefs des divers Etats qui couvrent ce territoire sont 
souvent en guerre les uns avec les autres.  
Epergos et Doxi tr0uverent, dans ces contrees, des villes 
importantes ou tous les arts etaient cultives depuis longtemps 
et indiquaient une civilisation dcEjä vieille. Cette civilisation 
sletaitselle dcEveloppee dans ces contrees, ou avaitselle Este 
apportee dlail1eursP 1l etait evident que ses origines ötaient
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.