Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221345
274 
H1sT01RE 
DE 
IJH.4.BITAT1oN. 
 
etaient religieusement conservees; aussi les etrangers ne 
pouvaient y sejourner et c7etait Ä grand7peine qu7il leur cEtait 
permis de le traverser. Le bouddhisme s7ätait repandu au 
loin chez ces p0pu1ations, mais a1faibli, se bornant ä cers 
taines pratiques superstitieuses. Le caractere elevö du 
dogme etait noye dans un monde de legendes aussi absurdes 
qu7indigestes. Doxi voyait cela avec tri8tesse et son compas 
gnon ne faisait qiu7en rire, s7amusant fort ä etudier les arts 
de ce peuple industrieux, patient, laborieux et amant de la 
nature. Jamais Epergos nlavait vu tant de Aeurs et de fruits 
rares, jamais tant de peintures et de sculptures dans les 
habitations, jamais tant d7ustensiles fabri.1ues avec amour, 
jamais un emploi aussi parfait des metaux. ll lui semblait 
que ces hommes se comp1ussent Ä se creer des bes0ins iniis 
nis pour avoir le plaisir de les satisfaire ä l7aide des moyens 
les plus c0mpliques et les plus etranges. Ils tissaient des 
etoiTes de soie merveilleuses de beaute et de souplesse et sag 
vaient les decorer de metaux files. L7arr de la ceramique 
etait pousse chez eux aux dernieres limites de la perfection 
et leurs poteries de terre blanche etaient emaillees des plus 
brillantes couleurs et couvertes des dessins les plus gracieux. 
1ls excellaient surtout ä reproduire les fleurs, les vegetaux 
delicats des jardins, les animaux domestiques, comme des 
gens qui meditent sur les productions de la nature et les 
aiment avec pass1on. 
Dans le KathaT, ou nos deux compagnons iirent un long 
sejour, Epergos pour etudier les industries de ces contrees, 
et Doxi pour tenter de prächer la loi de Bouddl1a , ils 
louerent une petite maison qui n7etair qu7un de ces pavils 
lons compose de deux pieces avec quelques chetives depens 
dances pour les serviteurs. Ce pavillon CHg. 83J erexit com. 
pletement construit en oois et p0se sur uns platesforme en 
pierres secl1es avec un petit perron devant l7unique p3rte, 
comme principe de structure, rien nJetait plus simple; des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.