Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221326
272 
HlSTOIRE 
DE 
1JHAB1T2x.T10N. 
s 
 
sasrreux. serairs1l vrai d7en conclure que ce rorrenr n7esr 
qu7un agent de desrructionP Reportesroi ä dix jours de 
marcl1e dans la plaine, et tu Verras que ces eaux troublcEes 
par la rriturarion de ces cailloux sans cesse frottes les uns 
contre les autres, devenues tranquilles et limpides, deposenr 
sur ses rives le limon ou nait le lorus. Ne te presse donc 
pas de juger er de conclure sur des eFfers partiels lorsque tu 
ignores quels doivent c3rre les resulra15.  Je ne puis ad. 
merrre des principes qui ne tendraienr ä rien moins qu7a 
tout justiHer et ä considerer llerreur mEme comme une ncEs 
cessire.  Remarque bien qu7il ne s7agir pas ici de prins 
cipes, mais dlol:servations. Moi j7observe, arrendant pour 
cleduire, et non pour conclure, que mes observations m7cEs 
clairenr sur un enchainement de faits. Toi, Doxi., tu conclus 
aFrio7si et tu prends de l7l1umeur Si les observations des 
rangent tes conclusions.  0ui, tu observes, mais tu 
n7observes jamais que des fairs qui frappent res sens er tu 
consideres les cl1oses de ce monde comme une sorre de mes 
canisme mu par une force fatale:, la verire et l7erreur te 
trouvent egalemenr artenrif er tu ne cherches pas ä faire preis 
valoir 17une, ä supprimer llautre.  supprimer, supprimer, 
c7esrbienr6r dir, mais il faudrairsd7abord savoir, avanr de sup. 
primer., si ce qu7on prend pour l7erreur n7est pas la verite. Ce 
torrenr., läsbas, est rressfäcl1eux, il detruit tout sur son pas. 
sage, il sterilise une vallee qui pourrait erre couverte de vers 
clure s9il ne sespassair pas la fanraisie de remuer sans cesse ces 
a1nas de cailloux d7un bord ä l7aurre, donc je le supprime; 
mais voilä les plaines de l7Inde qui ne sont plus arrosäes ni 
fertilisees par le limon qulil elabore.  Toujours tu appuies 
ton raisonnemenr sur l7ordre mareriel.  Er sur quoi donc 
veuxsru que je l7etablisse P sur le NirvänaP saissje s7il y a 
un NirvänaP saissje si les ämes des hommes passent dans 
des corps successifs avanr d7y arriverP  Nous ne nous 
entendrons jamais sur ces marieres.  C7est probablel di
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.