Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221314
    
.H1 .iq 
tinuaient, comme leurs ancetres, ä descendre de leurs mons 
tagnes avec des chario1s remplis de femmes, d7enfants et 
des ustensiles les plus näcessaires. 
Pendant qu7ils se reposaient dans un village dont l7aspect 
sauvage etait en harmonie parfaite avec le pays CHg. 82J, 
FJpergos dir ä son compagnon: sc Eh bienl n7esstu pas 
convaincu comme moi que ces Aryas ne peuvent deves 
lopper les qualites dont la nature les a doucZs qu7au contact 
d7autres racesP Ici, pres de leur berceau, les choses sont 
comme elles etaient, ou bien peu s7en faut, il y a plusieurs 
milliers d7annees. Il semble qu7ils soient comme leurs mons 
tagnes äpres et improductives,. mais destinees ä fertiliser les 
plaines. Vois ces Sommers neigeux, ces longues trainees de 
pierres, ruines des Sommers, cette vallee semee de cailloux 
ä. travers lesquels courent ces bras irrcEguliers d7un torrent 
fangeux, ces rares tapis de verdure, ces ravins useEs par les 
glaces et ces roches dcEchircEes par la foudre. Tour cela ne 
donne que l9idee de la dislocation, de la n1ort, et cepens 
dank clest gräce ä ces ruines et Ei ces neiges que de vastes 
territ0ires se couvrent d7un limon ferrile.  0ui, dir Doxi. 
 Er quel immense travail la nature a du faire pour regus 
lariser ces vallees, convertir ainsi les ruines de roches qui 
semblent inalterables en une poussiere tine repandue sur 
des espaces immenses bient6t couverts d7une riche vegcHtas 
 Ainsi sont ces homrnes; il kaut qu7ils descendent 
de ces hauteurs et se melent ä des elements etrangers pour 
constituer les plus helles civilisations.  A quoi bon, reprit 
.Doxi, puisque ces civilisations conduisent ä la corruption et 
ä llerreur P  Qu,en saisstu2  N e l7aisje point assez vu P 
 Tu n,as vu, comme moi, qu7une des parties de ce grand 
travail de la nature et tu pretends toujours c;onclure et tout 
arreter ä ta derniere observation. Voilä un torrent qui 
certes, dans cette vallee, ne produit rien, ne fait qu7amasser 
et remuer des cailloux. I1 semble desordonne, inutile, des
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.