Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221282
27o 
HlsT0lRE 
DE 
tJHAB1T.s.TI0N. 
s 
trcEes  ceuxssci c0nstruisaient al0rs comme ils bätissaient 
jadis. La physion0mie de ces hommes etait la mSme 
qu7al0rs, leurs moeurs aussi simples, et toujours des tribus 
emigraient vers l7ouest, car depuis longtemps, vers le Sud, 
la terre ätait occupee. 
Ayant remonte le c0urs de l7Indus, ils atteignirent les 
plateaux du Thibet; lä, rien nletait change; les maisons des 
villages eEtaient, comme autref0is, isolees. On ne trouvait 
pas de villes et les hommes ne se livraient qu7ä la chasse, ä 
llelevage des bestjaux et ä llecha:1ge de quelques produits 
de leur pays c0ntre des m6taux ouvres et des ustensiles 
qu7ils allaient chercher ä Kachmir. Dans les contrees ou le 
b0is abondait, les mais0ns etaient faites en cl1arpente et au 
moyen de tr0ncs d7arbrcs empiles et assemblös aux angles, 
abritäes sous des t0its saillants recouverts d7ecorces d7ars 
bres. Dans les lieux deserts ou le b0is etait rare, ces mais0ns 
etaient construites en m0ell0ns reunis par du mauvais mors 
tier ou de la terre grasse quand il s7en tr0uvait dans la locas 
like, couvertes par des tr0ncs dlarbres, des br0ussailles er 
une cEpaisse c0uche de terre battue. 
Rien nlest triste comme ces demeures, toujours adossees au 
rocher aHn dlStre abritcEes des vents terrib1es ä ces altitudes, 
sous la neige pendant huit m0is de llanncEe et perdues au 
milieu de soslitudes dans lesquelles le voyageur n70se s7avens 
turer. L7äte, les pentes abruptes se couvrent de verdure et, 
pendant les quatre m0is que dure la belle sais0n, de n0ms 
breux troupeaux parcourent les plus l1autes de ces prairies, 
al0rs que les habitants s7empressent de faucher les parties 
basses pour emmagasiner le f0urrage abondanr qu7e1les 
produisent. 
La ditkiculte de vivre dans des contrees si peu h0spitas 
lieres determine depuis des siecles leurs energiques l1abis 
tants ä chercl1er des c1imats plus d0ux. Epergos et Doxi se 
croisärent donc avec des troupes de ces ämigrants qui c0ni
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.