Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221137
HlST0lRE 
DE 
L HABITATl0N. 
257 
         
sc ou tressmauvais, peuvent Irre ranges en trois c:lasses; un 
sc tiers est dans le faux et y restera; un tiers est dans le vrai; 
ei un tiers est dans Pincertitude. Ainsi un homme au borcl 
sc d,un etang voit des lotus qui ne sont pas sortis de lleau, 
cc d7autres qui sont au niveau de 17eau, d7autres entin qui 
sc sont eleves ausdessus de l7eau. Quej7enseigne ou que je n7ens 
ei seigne pas la loi, cette partie des ätres qui est certainement 
cc dans le faux ne la connaitra pas; que jlenseigne ou que 
ei je n7enseigne pas la loi, cette partie des Stres qui est cers 
ei tainement dans le vrai la connaitra; mais cette partie des 
sc Stres qui est dans l7incertitude, si jlenseigne la loi, la cons 
is naitra; si je n7enseigne pas la loi, eile ne la connaitra 
sc pas. J: 0u sont donc parmi vous les 1otus a Heut d7eau 
et ceux qui släpanouisse:1t ä sa surface, les bons et les incers 
tainsP Je ne vois que ceux qui sont dans le faux, puisque 
nul n7observe la loi, ou, la connaissant, ne veut pas s7y sous 
mettreJ La cl1arite, enseignee par le Bouddha et pratiqu6e 
par luismäme, doit eteiudre tout sentiment d7egoisme dans 
le coeur de l7homme, et je vois que, parmi vous, chacun ne 
pense qu7ä soi. Le Bouddha dit qulil ne faut pas mentir., 
ni mäme prononcer des discours vains et frivoles, et je niai 
entendu que des sl1ommes qui mentaient ou parlaient inutis 
lement. 
ei siddhärtha prSchait l,l1umilitä de c0eur, et disait aux res 
ligieux : ca Cachezsvos bonnes 0euvres en m0ntrant vos pcEs 
sc chcEs, v et pers0nne ne confesse ses fautes deux fois par 
m0is, ä haute v0ix devant l7aäsembläe. La loi du B0uddha 
est simple et säväre, un enfant peut la c0mprendre. Vousl 
qu7avezsvous faitP vous 17avez noyäe dans uns casuisrique 
0bscure..... D 
A ce m0ment, les cris et les menaces succ6därent aux 
murmures, si bien qu7Eperg0s eut grand7pcinc ä faire sortir 
son compagnon de l7assemb16e.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.