Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1221035
HlsT0lRE 
DE 
1JHA131TAT1oN. 
247 
s 
pendant la plupart de ces l1abitations., plus ou moins vastes, 
mais toutes conc;ues sur le mäme plan, etaient l1abitees par 
des Grecs. Au cenrre du bourg etait une basilique cl1rcZtiennc, 
car le pays cHrait chrätien depuis plus d7un siecle; et non 
loin de l7eglise, un couvent de moines possedant aussi sa 
chapelle. FJpergos döSira visiter cet etablissement et son 
höre voulut l7accompagner. Quant ä Doxi, plus sombre que 
jamais, prcEtextant la fatigue, il de1neura dans la maison. 
L7idcEe de se trouver en pays chrätien, lui etait insuppors 
table.... Mais ou se refugierP Le monde semblait se transs 
former, ou plut6t, pour lui, se jeter dans un inconnu p1ein 
de pcErils et de ruines. 
Le couvenr ne differait guere solt comme plan, soit comme 
aspect, des grandes maisons de la ville, Si ce nsest que le 
premier etage erexit divisä en cellules, qu7une chapelle rems 
plaqait la grande salle et que les cours etaient plus vastes. 
Ces moines recevaient les v0yagcurs trop pauvres pour 
payer leur gite et leur nourriture. Ils avaient fait bätir äcet 
ekfetsun logis Special, er vivaient des dons que leur faisaient 
les riches habitants de la contree ou mäme les caravanes, 
lorsqu7elles revenaient satisfaites des produits de leur nes 
g0ce. 
Epergos, accompagne de s0n höre, pur c0nstater l7affabis 
like et le degre d7instructi0n de ces habitants, entoures de 
dcEserts et vivant sur une terre Si ingrate. Bien que ces des 
meures fussent tresssimples, elles c5taient commodes, et.le 
luxe, dans les plus riches d7entre elles, ne c0nsistait qulen 
des 6tolTes admirablement tissees et en ustensiles d7un 
cl1armant travail qu7apportaient les caravanes venant de la 
Ferse. L1esclavage se maintenait parmi ces p0pulations en 
d6pit de la loi cl1rcEtienne, mais il faut dire qu7il c0nsistait 
plut6t en une domesticitcE imposee sans rigueurs, et que ces 
esc1aves faisaient partie de Ia famille. La seule distracti0n 
extärieure que pouvaient se permettre les habitants de ces
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.