Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220976
HlSTOIRE 
DE 
1.7HABITAT1oN. 
241 
s 
dans ce mSme palais, les c0losses, taureaux ä tStes humais 
nes qui ornaient les portes, ce que me disaient ces monss 
tres, et que je ne rep0ndis ä cette question que plus tard. 
ssJ e crois me rappeler ceci. ssJ e c0mplete aujourd7l1ui cette 
räponse; les c0losses me disaient enc0re: a Nous sommes 
sc de pierre, nous sommes f0rts et dur.ables, mais qu7est cette 
cc puissance en presence des monceaux d.argile qui nous ens 
sc tourent et nous dominentP Nous sommes un caill0u ä 
cc c6te d7une montagne de terre que le temps doit pr0mptes 
a ment rcZduire en poussiere. Notre force et n0tre duräe ne 
sc pourront empScl1er la ruine immense, irremediable de ce 
it que nous semblons porter. D: 
Cependant plus ils avan9aient, plus le pays ötait dcs5sert. 
On ec1t pu croire que les nomades qui, avant l7empire des 
Assyriens, parcouraient seuls ces vastes plaines, etaient res 
venus prendre possession de la c0nträe. Parfois, quelques 
bourgs a demi ruines, des villages dcsZserts, des champs sans 
culture. 
Babyl0ne n7existait plus que de nom, et la place de cette 
immense cite, la plus grande qui fut et sera jamais probas 
blement, n7eEtait marquee que par des monceaux dlargile ens 
tremSles de terre cuite. Une grosse bourgade miserable et ä 
peine habit6e 0ccupait seule la millieme partie de la surface 
entoureEe jadis de ces remparts qui faisaient l7admiration du 
monde.  
Le spectacle etait Si navrant, qulEpergos nleut pas le 
courage de railler son compagnon de sa deconvenue L 
Doxi, s0mbre, silencieux, voulut repartir le lendemain de 
leur arrivee; ce ä quoi Epergos ne mit pas obstac1e. Ils se 
dirigerent donc, en remontant l7Euphrate, vers Palmyre. 
Mais cette cite qulils avaient vue si brillante sous Diocletien, 
lorsque cet empereur y Ht c0nstruire d7immenses ediHces, 
etait singulierement decl1ue de sa splendeur, et, seules, les 
caravanes qui s7y rendaient de Seleucie a Damas ou a Aus 
is
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.