Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220960
Mo 
HlsT0lRE 
DE 
IJHABITAT1oN. 
tant admire, il ne restait plus trace. Les Grecs tenaient le 
de, mais ä erste d7eux, slelevaient des sectes religieuses er 
pl1ilosophiques innombrables. Tour ätait mis en discussion 
et ce peuple lui parut frappe de vertige. Epergos se plut II 
Alexandrie, et, quand Doxi manifesta l7intention de ret0urs 
ner en Asie, il eut grandlpeine Ä se clöcider a l7acc0mpagner. 
Toutefois les desappointements de son compagnon l7amus 
saient et il ne voulut pas le laisser seul. Tons deux prirent 
la route de Babylone et, pendant le chemin, D0xi avait tout 
le temps de discourir sur la chute procl1aine des s0cietes ocs 
cidentales et sur llavenir majestueux reservä aux peuples qui 
savaient conserver les principes d7autorite, de respect pour 
les traditions et qui ne passaient pas leur temps ä entretenir 
des discussions oiseuses ä propos de tout. ei Mais, repondajt 
Epergos, je crois me souvenir que, pendant que nous ätions 
cl1ez les Ninivites, Ei l7epoque de leur splendeur, tu m7accus 
sais de pousser ces gensslä vers l7application de cl1oses nous 
velles alors. Tu dois te rappeler une Visite que nous fimes 
au palais d7un roi. II s7agissait de voGtes et tu nlavais pas 
de peine ä me dem0ntrer qu7en elevant ces gigantesques 
constructions, au prix de la vie de milliers dlhumains, des 
tait abuser du pouv0ir dcEvolu ä quelques hommes sur leurs 
semblables.  Je n7appr0uvais pas plus ces ch0ses alors 
que je ne les appro.uve aujourdJhui; mais en face du dcHbors 
dement des idees nouvelles en 0ccident, de l7esprit de vers 
tige qui semble s7ätre empare de ces peuples et des calamis 
täs qui en sont la c0nsequence, je trouve que le principe 
inconteste de l7autorite, que le respect absolu de la tradis 
tion, sont encore prefärables ä cet amour du changement 
qui s7est empare du monde occidental, et dont ces Grecs des 
testables 0nt Este les premiers fauteurs.  Alors ton admis 
ration actuelle pour ces Asiatiques est relativeP  Certes, de 
deux maux, on choisit le moindre.  soit; te souviensstu 
aussi que tu me demandais un soir, pendant que je regardais,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.