Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220820
228 
HlsTOIRE 
DE 
1JHAs3ITA TI0N. 
penetrer; aussi Rome a grandi toujours, s7est relevee plus 
forte apres chaque desastre, a Hni par imposer ses lois Ä 
tous les peuples connus. Son nom a ers respecte partout, et 
il n7est pas sur la terre de plus beau titre que celui de cis 
toyen r0main. Qulont donc fait les AthcEniens, Caustis, le 
railleurP L7anarchie n7a cesse de regnet cheZ eux que pour 
ätre remplacäe par la tyraunie. Un moment, on a pu croire 
qu7ils deviendraient la tSte d7une grande nation. Ce moment 
a ete court. Pousses par des boulTees de vanite, ils ont ens 
trepris des guerres folles, ruineuses:, puis tout leur esprit ne 
les a pas empächcEs dlsEtre dupes par Philippe, d7Stre protes 
ges par Alexandre. Certes, pendant ce tempsslä, ils produis 
saient des oeuvres d7art merveilleuses, ils etaient le centre de 
la jeunesse amoureuse des choses nouvelles; on les fl;:ttait, 
on les admirait, et on les traitait comme des enfants gätes, 
incapables de se conduire, jusqu7au moment ou Rome leur 
a dir : sc Vous troublez le 1nonde; tenezsvous en paix. P0urs 
quoi donc Rome vastselle prendre chez ces enfants les 
jouets qui les ont amuses et qui les ont detournes des choses 
serieusesP dis, MummiusP  Mc permetsstu de rep0ndre, 
MummiusP dir Caustis.  Tu es en cause; reponds.  
C7est vrai, et je suis battu, rcEpliqua Caustis; les Atheniens 
sont de grands enfants qui se laissent bercer par des rSves 
que la realite fait fondre comme la neige au soleil de mars. 
Les Macedonicns, et plus tard les R0mains, leur ont fait 
savoir comment on se doit gouverner:, ils ont fait take kurz 
pl1ilosophes, leurs pamph1etaires, leurs 0rateurs de carres 
four qui troublaient le monde de leurs theories, de leurs 
satires et de leurs clameurs. Tour serait donc pour le mieux 
Si ces gens, qui font Si bien la p0lice parmi les peuples, 
n7etaient pas euxsmämes bient6t asservis chez eux. Apres 
tout, cela estsil peutsEtre de ton goc1t, Doxi, puisque le sei 
nat le trouve bon. C7est Si commode de se laisser vivre 
cloucement, en conHant a un dictateur le soin de gärer la
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.