Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220773
    
 
      
mais pr0tectrice, les grands travaux et la force,  car Doxi 
setait t0uj0urs dispose a se ranger du c6te du plus fort,  
lui semblaient enHn la derniere etla seule expressi0n du bien 
parmi les ho1nmes. Il etait donc peu dispose a rire des sails 
lies de CaustiS, lorsque celuisci se mettait ä faire ress0rtir 
quelquessunes des miseres du grand corps romain. Alors 
c7etaient des discussi0ns interminables, ä la suite desquelles 
la verve de Caustis faisait eclater le rire, malgre les prädics 
tions de Doxi sur le funeste elfet de l7esprit critique de ces 
inc0rrigibles Grecs. 
L7afTrancl1i avait parlkS ä Mummius de ses deux amis et 
des b0nnes heures qulils passaient ensemble , du sav0ir 
etendu d7Eperg0s, et des b0utades de D0xi, Si bien que le 
maitre eut l7envie de voir ces deux personnages. Ils furent 
donc invites ä venir ä la iJz7la. 
De R0me, il leur fallait tr0is heures Ä peine pour s7y 
rendre a cheval; ils y arriverent par une belle matinee de 
printemps en suivant la voie Appienne, b0rdee de t0mbeaux 
   
Caustis les intr0duisit dans les chambres qui leur avaient 
Este prcEparees au rezsdeschaussee dans le v0isinage de la bis 
bli0tl1eque, et vers le milieu du jour, Mum1nius les regut 
avec l7urbanite propre ä la s0ciete r0maine. Il leur fit voir, 
apres la sieste qui suivit le repas, t0utes les parties de sa 
12ilZcz, ne leur fis: gräce d7aucun detail, et lorsque le j0ur des 
clinait, on alla s7asse0ir ä l7ombre du grand Zricli7zfzzm pour 
1ouir de la vue de la campagne, ravissante de ce c6te, et 
causer en attendant le repas du s0ir. 
sc Ainsi donc, dir Mummius, tu estimes, FIpergos, que ma 
1JiZZa peut rivaliser avec les habitations des champs que tu 
as vues dans tes v0yages en Grece et en Italie. D A coup 
sür, Mummius, rcs5pondit Eperg0s. tu as tait bätir une belle 
demeure, agreab1e et comm0de, digne ä la fois d7un patricien
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.