Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220217
HlsT0lRE 
DE 
I.7HABITAT10N. 
I75 
 
sc Vois comme les bois de cette cl1arpente sont ingenieuses 
ment disposes; mais vois aussi comme ces combinaisons 
invitent a en cl1ercher de n0uvelles, plus ingenieuses encore. 
sc Estsce parfait cependantP Non, cela n7a point la majeste 
pure de l7art egyptien, ni la mäle energie et l7aspect indess 
tructible des constructions assyriennes, mais cela parle; on 
sent qu7ici chaque ouvrier a dc1 apporter sa part d7intellis 
gence et a laisse l7empreinte de son travail. Ce n7est pas, 
cornme en Assyrie, l7effort d7Stres en nombre prodigieux 
agissant machinalement sous le bäton du maitre et amonces 
lant des materiaux sans avoir la conscience de ce qu7il en 
adviendra. II a fallu ici que chacun travaillät en connaiss 
sance de cause, en prcZvision du resultat iinal. N 7estsce pas 
ton avisPss Je ne puis partager une opinion qui me parait 
dangereuse, fc1tselle seduisante. 
ex Je considere c0mme sage, non celui qui chercl1e sans 
cesse, mais celui qui ayant trouve le bien ne songe plus qu7ä 
le conserver.  Mais si, depuis que nous voyons des homs 
mes sur la terre, on avait suivi tes avis, toute la race hus 
maine vivrait ä peine abritee sous des arbres et se nourrirait 
de racines et de reptiles, puisque tout a l7heure tu me repros 
chais d7avoir enseigne ä quelques sauvages Pakt de se faire 
des cabanes, ä l7origine des temps.  Le mal ätait fait, 
mais le sage doit aussi savoir s7arrSter sur une pente qui 
conduit a l7abime de confusion. J7aime les Egyptiens parce 
qu7ils ont su slarreter apres avoir atteint un degre de civilis 
Sation merveilleux. 
E Qu7estsce que le progres, Si ce n7est pas la recl1erche d7un 
bIC11P Qu7estsce que la sagesse, si ce n7est pas de conserver 
Te bien et de le preserver de toute atteinteP Ce que tu aps 
lIElICs progres, clest une marchei incessante:, pour moi, le 
pk0gkZIS.... Cmais ce mot me deplait et ne rerid pas ma pens 
Fels p0ur moi donc, quand on a monte les degräs qui conss 
CIuisent an Sommer, il convient de s7arräter ä ce sommet,
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.