Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220182
172 
HlsTOIRE 
DE 
IJHA131TAT1oN. 
 
ces traditions, mieux 
de l7Asie centrale P 
ClUe 
celles plus 
v0isincs 
des 
plateaux 
a Les Medes, les Assyriens sont certes plus rapproches de 
ces plateaux que ne le sont les Ioniens, et tu constates que 
les demeures des Assyriens different essentiellement des 
11abitations de ces vieux Aryas.  Les Medes et les Assys 
riens surt0ut, etablis depuis longtemps sur le territoire qulils 
occupent, 0nt pu subir les inHuences de peuples l1abitant 
avant eux ces climats et auxquels ils se sont melangcsEs; 
ceuxsci, au contraire, 0nt fait beaucoup plus de chemin, 
mais, ne s7etant pas arr8tcEs en route, auraient apporte leurs 
anciennes traditions jusque sur ces rivages ou ils se sont 
jixes. 
sc PeutsEtre, en ce moment, parmi les n0mbreux emigrants 
qui continuent de se p0rter de Pest ä l70uest, en longeant 
les bords de la mer Caspienne et du P0ntsEuxin, en estsil 
qui app0rteront enc0re plus l0in de leur point de depart 
ces traditions premieres.  Je ne vois aucune ressembIance 
entre ces loniens au teint legerement cuivrc5, aux cheveux 
et aux yeux noirs, avec les bl0nds Aryas; ainsi, en suivant 
ta manie de croire ä des races l1umaines divers,es, tu seras 
ici en contradiction avec ta thcZ0rie.  D0ucement, j7ai 
apergu dejä dans ce pays des femmes Ä la peau tressblans 
ehe et aux cl1eveux fauves; or la puretcE du sang se con. 
serve mieux chez les femmes que chez les l1ommes.iH B0n2 
voilä encore une de tes idees.  Oui, räsultat de mes obs 
servations.  Mais ou veuxstu en venirP  A ceci.... que 
je trouve cl1ez ces p0pulations se rappr0cl1ant de la s0uche 
äryenne, l0rsqu7e1les n70nt pas ete noyees dans un Bot tr0p 
puisssant d7une autre race, des elcHments de pr0greS qui me 
seduisent et me font tout esperer, tandis que si je visite une 
demeure ögyptienne ou meme assyrienne, je puis rester sous 
une impressi0n d7admiration pr0fonde, mais il me semble 
qu7il n7y a plus rien ä tenter, rien ä ajouter, rien ä modjs
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.