Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220086
I 66s 
l1lsT0lRE 
DE 
1.7HA131TAT1oN. 
Toutes les parties de la constructi0n faites de bois sont 
peintes de c0uleurs vives dans lesquelles le jaune, le r0uge, 
le blanc dominent. Au soleil, ces c0uleurs perdent leur dus 
rete et slharm0nisent de la fac;on la plus agreable. 
sc Voici, dir Epergos ä son compagnon en passant devant 
cette demeure d7un riche ncEgociant, une belle habitation qui 
ne ressemble en rien ä ce que n0us avons vu jadis cl1ez les 
Jaunes, sur le baut Indus, en Medic, en Assyrie et en 
Egypte. cela merite que n0us examinions en detail cette 
structure; que t7en sembleP  A vrai dire, cette bätisse me 
semble passablement desordonnee.  Ne nous pressons pas 
de porter un jugement avant d7avoir examine la chose dans 
ses details.  Les maisons de mes amis dlEgypte me pas 
raissent, de tous p0ints, les plus senscEes. Pourqu0i cette pros 
fusion de details a llexterieurP Les maisons sontselles faites 
pour ceux qui les habitent ou pour ceux qui passent sur la 
v0ie publique2 Il y a dans tout ceci un d6sir de paraitre qui 
me fait supp0ser chez ces genss1ä plus de vanite que de sas 
gesse.  Nous verr0ns bien; mais tu 0bserveras que Pens 
tree seule de l7l1abitati0n est relativement d6c0ree; le reste 
est dlune grande simplicitcE. Peutsätre y astsil une raison 
pour que cette entree ait une apparence de ricl1esse particus 
Here. souviensstoi des demeures de ces Aryas du haut Ins 
.dus, lesquelles possedaient toutes une salle spacieuse destis 
nee aux reunions. Ne seraitsce pas la une traditi0n de ces 
usagesP v En disc0urant ainsi, les deux c0mpagnons s7aps 
prochaient du p0int Central de la fac;ade Cfigure 61Z. c: Vois 
sdonc, c0ntinua Epergos, comme cette structure de bois slens 
clave entered ces tetes de murs bätis en pierre; comme ce toit 
fait une saillie tresspr0noncee z. l7exterieur, pour bien abris 
ter l7entrcsEe, et comme cette avancee est ingc5nieusement sups 
p0rtee par des poutres qui p0rtent sur ces tetes de murs. Er 
ces deux poteaux, avec leurs cl1apeaux sculptes et peints., 
leurs cl6tures de bois latärales et les treillis superieurs, ne
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.