Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1220055
HlsT0lRE 
L.HABlTATl0N. 
163 
Ainsi que l,avait judicieusen1ent observe IZIpergos, le mess 
lange des deux races äryenne et semitique produisait rapis 
dement une Sorte d7eclosion d7art exceptionnelle, et Si la 
branche äryenne cEtait relativement vig0ureuse , les arts., au 
lieu de demeurer stationnaires comme en Egypte, et meine 
sur les terres assyriennes, progressaient et se transformaient 
chaque jour. Or ces Ioniens conservaient, de tradition 
äryenne, la construction de bois de charpente et avaient pris 
aux Tyrrl1csEniens semites la str1.1cture de blocs de pierre. En 
utilisant ces dcux procedes simultanement dans leurs bi3.s 
tisscs, ils ne les mSlaient pas toutefois et ne faisaient, pour 
ainsi dire, que les juxtaposer. ll rcEsultait de ce mode un act 
tressetrange, disparate, mais dont les consequences eurem 
une valeur dont on apprcHciera bient6t l7importance. 
Dans les plans de leurs l1abitations, les Ioniens laissaient 
voir aussi les traditions äryennes et les intluences semitiques. 
C7est ce que montre la kigure 59. Ici, l7habitation est sei 
paree en deux parties distinctes; llune consacree aux raps 
por1s exterieurs, l7autre ä la vie int6rieure qui est pour ainsi 
dire cacl1ee. En A, est inne Sorte de vestibule, relativement 
vaste, donnant directement sur le dehors et destinä ä recevoir 
les clients, les etrangcrs. 
cette salle communique ä droite et ä gauche ä det:x salles 
B C; l7une destincEe au commerce du propricHtaire,  car 
tous les 1oniens se livrent ä quelque trafic,  l7autre au los 
gement des employees, serviteurs ou esclaves qui sont en 
kApport avec les gens du dehors. La salleA ne communique 
avec la cour de llhabitation interieure que par une seule 
porte D, que ne franchissent les etrangers a la famille que 
s7ils sont introduits par le maitre. 
De cette porte D, on entre dans une cour ent0uree de 
portiques soutenus par quatre colonnes. En E est la salle 
destinee aux provisions de toute na1ure, salle dans laquelle 
on ne penetre que du portique; en F, la sa1le ou sont diss
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.