Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1219545
1l8 
lsl1sT0lRE 
DE 
IJHAB1TAT10N. 
meures, dans une contree oc1 regnent des temperatures 
extremes, ne preservaient guere mieux leurs habitants contre 
les frimas ou les arde11rs du s0leil. Ils avaient observe que 
les noirs les plus voisins des vallees et les seuls avec lesquels 
on pc1t faire des echanges, ä defaut de grottes naturelles, 
s7etaient c0nstruit de veritables terriers, en creusant le Sol, 
en cElevant autour de la f0sse un mur de cailloux et de boue, 
et en posant sur ces murs tressbas des tr0ncs d7arbres en 
travers, recouverts d7une 6paisse coucl1e de terre batrue. 
ces demeures, fraiches en ete, chaudes en hiver, toujours 
humides, basses et infectes, ne pouvaient c0nvenir aux 
Aryas; mais, ayant considere que la tempcErature Ei peu 
pres egale en toutes saisons dans ces sordides demeures, tes 
nait en grande partie ä l7epaisse c0uche de terre qui servait 
de toiture, ils rcEsolurent d7employer le mäme procede, tout 
en tenant les intcZrieurs ausdcssus du,sol exterieur. 
Des coups de bäton et la perspective d7une n0urriture rcEs 
guliere persuaderent ä un assez grand nombre de ces noirs 
de travailler ä la construction des nouvelles demeures des 
Aryas. Mais les premiers essais ne furent pas hcureux. Les 
murs de callloux et de b0ue qui, lorsqu7ils avaient ä peine 
         
.versaux du plafond, s7ecroulerent sous la charge quand on 
v0ulut leur d0nner plus de hauteur. Puls, les c0l0ns prätens 
daient avoir des salles spacieuses, et la massc de terre supers 
posäe faisait Hecl1ir les poutres, qu7il fallait 6tanc;0nner. Au 
total, ces n0uvelles demeures presentaient, malgre les efforts 
des colons, les plus singuliers tät0nnements quand arriva la 
derniere caravane des emigrants dans la HautesMedie. 
0n sl0ccupa d7ab0rd de distribuer des terres ä ces ders 
niers venus et auxquels Epergos s7ätait joint. Il avait acquis 
parmi eux une certaine aut0rire, car ä plusieurs reprises, les 
emigrants avaient eu ä se louer de ses avis. Il fut donc c0ns 
sultä sur ce qu7ll conviendrait de faire pour elever des mais
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.