Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1219509
Il4 
HlsT0lRE 
DE 
IJHAB1TATtox. 
plus eloig11es de l7attaque, de se reunir par troupes assez 
nombreuses pour prendre l7olTensive. Nous flmes de ces 
miserables un grand massacre. Mais le j0ur naissant nous 
laissa voir combien ils eraient non1breux, car des populas 
tions voisines s7etaient reunies ä celles au milleu desquelles 
nous vivi0ns. 
a A. faucher ces maudits comme les joncs des marais nos 
bras se seraient inurilemenr fatigues; leur masse etait Si 
compacte que nous en eussjons toujours trouve devant 
nous. Nous nous retirämes d0nc sur les hauteurs, empor. 
tant avec.nous ce que nous avions de meilleur dans nos 
cl1ariots. Apres avoir tenu conseil la nuit suivante, nous res 
solc1mes de passcr les m0ntagnes et de chercl1er, vers le s0leil 
coucl1ant, un territoire moins peuple. 
is Ayant abattu des arbres pour faire un rempart, nous 
laissämes derriere nous un mjllier de nos braves, qui des 
vaient arrerer les Dasyuss pendant que s7operait la retraite. 
J Dans ce passage ä travers les m0ntagnes, nous perdImes 
des cl1evaux, des cl1ariots en grand n0mbre. Des femmes, 
des enfants mouraienr de froid pendant les nuits. Mais les 
Dasyus ne cl1ercherent pas ä nous poursuivre. Apres huit 
j0urnees, nous descendimes dans une plaine deserte, mais 
ou le gibier ne manquait pas. Lä, nous demeurämes plus 
sieurs lunes, vivant de la pScl1e, de la cl1asse et de ce que 
nous avions pu sauver de nos tr0upeaux. C7est alors que 
nous resolc1mes de poursuivre notre recherche vers ll0ccis 
dem, en ayant soin de marcl1er par troupes separäes af1n 
de ne pas aFfamer le pays et de trouver touj0urs du gibier. 
c Que vous diraisje de plusP Toujours longeant les montas 
gnes af1n de ne rencontrer que des ruisseaux ou des t0rrents 
faciles ä traverser a cause de leur peu de largeur, nous 
trouvions aussi du b0is, du gibier et parfois des abris dans 
les forers. Nous arrätant la ou la vie etait le moins dure, 
nous sommes arrives ici.
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.