Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1219346
l00 
HlsT0lRE 
DE 
IJH.iu31TAT10N. 
Les c0lonnes de pierre, avec chapiteaux, rappelant par 
leur fornje le bout0n du l0tus, cEtaient c0uverte5 de peins 
tures; elles portaient des architraves de b0is egalement 
peintes de vives couleurs et une corniche fac;onnee avec des 
r0seaux, ainsi que n0us l7avons vu precedemment. 
 Les plafonds des deux p0rtiques e:aient egalement faits 
de bois peint p0rtant l7aire de la terrasse. A travers l7interis 
val1e laisse entre les deux pyl6nes, ä chaque b0ut de la stille, 
brillait l7azur du ciel, tandis que llinterieur n7etait eclaire 
que par la lumiere d0uce et c0l0rcEe que tamisaient les voiles 
tissees de diverses nuances Essig. 40J. 
Au rnilicu de la net centrale s7elevait une credence sur las 
quelle etitient dcEp0sees des 0tTrandes. Le silence qui rcHgnait 
dans ce lieu n7etait interr0mpu que par le bruissement de la 
brise qui s7engoulTrait dans les v0iles et caressait les angles 
des pyl6nes.  
Peu räveur de sa nature, Epergos s7assit un instant sur le 
degre qui scrvait de soubassement ä Ia crödence et paraiss 
sait plonge dans ses röHexi0ns, pendant que D0xi entretes 
nait l7intendant du nomarque : 
cc Quel singulier peupleT se disait Epergos. Estsce granss 
deur, estsce fajblesseP Estsce lä le sejour des vivantsP Il y 
a dans ce palais quelque chose d7immuable, de serein commc 
le ciel sans nuages qui s7etend sur Ses terrasses. Les h0mmes 
seraientsils changeants ou invariables c0mme le climat s0us 
lequel ils viventP pp 
Tini de sa räverie, Eperg0s demanda ä l7intendant pours 
quoi les er1trees etaient ainSi ouvertes jusqu7au faite des py. 
         
sc Parce que, repondit l7intendant, il est dlusage, ä lloccas  
sion de certaines s0lennites, de laisser entrer ici des pr0cess 
sions c0mp0sees de personnes qui app0rtent les redevances 
dues au n0marque. Or, chaque c0rps d7etat tait porter des 
vant lui des enseignes tressl1autes. C7est ä qui aura les plus
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.