Bauhaus-Universität Weimar

Titel:
Histoire de l'habitation humaine
Person:
Viollet-le-Duc, Eugène Emmanuel
Persistente ID:
urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1217785
PURL:
https://digitalesammlungen.uni-weimar.de/viewer/resolver?urn=urn:nbn:de:gbv:wim2-g-1219211
IIlsTOIRE 
DE 
1JHABiTAT10N. 
89 
les dates, les noms des choses sur la pierre, le bois, la terre 
cuite ou le mötal, peut ainsi savoir tout ce qui t0uche ä la 
vie presente et passee de ce peuple. 
cela fut ainsi rcsZgle par les rois des trois premieres dys 
nasties qui rägnerent l7espace de sept cent soixantesneuf ans, 
et comme pendant ce temps les habitants de la vallee du Nil 
ne cesserent de travailler et de perfecti0nner toute chose, ils 
arriverent ä un deve1oppement prodigieux dans les arts, les 
    
Si le menu peuple construisait toujours des mais0ns de 
terre et de roseaux, ceux qui s7cHtaient enrichis et qui occus 
paient des fonctions dans l7Erat ne se contentaient plus de 
logis aussi simp1es, et peu durables. Ils commenc;aient ä faire 
employer des blocs de pierre, de la brique crue enduite avec 
soin et des bois de cl1arpente equarris et debites en plans 
cl1es. Cependant les formes c0nsacrees primitivement des 
vaient Stre maintenues, et en cl1angeant la nature des makes 
riaux, ceux qui bätissaient conservaient scrupuleusement 
    
On y ajoutait toutefois des portiques; les salles etaient 
plus nombreuses, les dependances plus importantes. 
0riginairement les l1abitants faisaient cuire leurs aliments 
en p1ein air, mais alors on commen;ait ä disposer des los 
caux propres a cet objet toujours en dehors du logis, d7aus 
kam que les familles prenaient l1abituellement leurs repas 
sous des arbres et des bannes d7cZtoffe. 
Les animaux domestiques entouraient les maitres pendant 
ces repas, et on voyait ainsi, aux environs des petites tables 
sur lesquelles etaient disp0ses les mets, des antilopes, des 
chats, des chiens, des oies, des echassiers, vivant entre eux 
dans la meilleure intelligence et recreant leurs maitres par 
leurs sollicitations et leurs habitudes familieres. Chaque has 
bitation ötait entouree d7un jardin clos de murs de brique 
crue plus ou moins vaste, suivant la ricl1esse du propries
        

Nutzerhinweis

Sehr geehrte Benutzer,

aufgrund der aktuellen Entwicklungen in der Webtechnologie, die im Goobi viewer verwendet wird, unterstützt die Software den von Ihnen verwendeten Browser nicht mehr.

Bitte benutzen Sie einen der folgenden Browser, um diese Seite korrekt darstellen zu können.

Vielen Dank für Ihr Verständnis.